Aujourd'hui,
URGENT
Soudan: l‘économiste Abdallah Hamdok, ancien collaborateur des Nations unies, a prêté serment comme Premier ministre
Mali: 5 morts dans l'attaque d'un convoi militaire au centre du pays
Burkina: les cinq militaires portés disparus suite à l'attaque de Koutougou ont été retrouvés "tous vivants" (Armée nationale)
Kampti (Poni): 7 morts dans des éboulements de mines d’or artisanales
Etats-Unis: le FMI critique ouvertement la politique commerciale de Donald Trump
Cameroun: le chef des séparatistes anglophones condamné à la perpétuité
Italie: le président du Conseil Giuseppe Conte annonce sa démission
Ouagadougou: un important lot de poulets impropres à la consommation déversé à l’arrondissement 6, une enquête ouverte
Burkina: le bilan actualisé de l'attaque de Koutougou est de 24 militaires tués, 5 disparus et 7 blessés
Burkina: 40 terroristes tués après l’attaque de Koutougou (AIB)

TRIBUNE

Ceci est un communiqué de presse du Réseau Accès aux Médicaments essentiels (Rame) sur la lutte contre la tuberculose. Le Burkina Faso à l’instar des autres pays commémorent chaque 24 mars la journée mondiale de la lutte contre la Tuberculose.

Chaque année, la Journée mondiale de la tuberculose est commémorée le 24 mars afin de sensibiliser le public sur les conséquences dévastatrices de la tuberculose sur la santé ainsi que sur le plan social et économique, et de demander que les efforts visant à mettre fin à la maladie soient accélérés.

La tuberculose est la maladie infectieuse la plus meurtrière au monde. Plus de 2,4 milliards de personnes, soit un tiers de la population mondiale, sont infectées par la tuberculose. Chaque année, 9,6 millions de personnes sont infectées par la tuberculose et 1,5 million en meurent. Chaque jour, il y a 26 000 nouvelles infections, 4 100 décès et 9 000 personnes non diagnostiquées. Bien que des progrès considérables aient été réalisés au fil des années pour vaincre la maladie, elle ravage encore de nombreux pays du monde entier.

Il est temps de financer intégralement les programmes de santé pour éradiquer la tuberculose

Nous remercions les autorités pour les efforts qu’ils continuent de déployer et pour leur engagement à mettre fin à la tuberculose au Burkina Faso qui permettent de sauver des milliers de vies et de vaincre la maladie dans notre pays. Malgré les efforts et les progrès considérables réalisés jusqu'à présent, certains problèmes persistent et nous avons encore beaucoup de chemin à parcourir, avec un déficit de financement de la lutte antituberculeuse d'environ 40% dans la plupart des programmes antituberculeux nationaux.

En tant qu’activistes de la santé au Burkina Faso, nous appelons notre gouvernement à accélérer ses efforts pour mettre fin à la tuberculose d'ici 2030 en :

1. Priorisant les actions engagées lors de la Déclaration politique sur la tuberculose au Burkina Faso, signée et approuvée lors de la réunion de haut niveau des Nations Unies du 26 septembre 2018 ;

2. Soutenant le sixième fonds de reconstitution du Fonds mondial afin de recueillir au moins 14 milliards de dollars américains, ce qui permettra de sauver 16 millions de vies. Nous vous exhortons à exprimer votre soutien à l'impact positif du Fonds mondial sur notre pays et à contacter les pays donateurs pour les encourager à augmenter leurs contributions au Fonds afin de garantir son financement intégral ;

3. Augmentant l’allocation des ressources nationales pour la santé à 5% du PIB de notre pays au cours des trois prochaines années. Ceci est conforme à l'appel à l'action lancé lors de la réunion des dirigeants africains sur Investir dans la santé, au cours de laquelle les chefs d'État se sont engagés à « accroître les investissements nationaux dans la santé et leur affectation, en suivant chaque année les progrès réalisés par rapport aux indicateurs de la carte de pointage pour le financement national de la santé ». ” 

Les ressources des donateurs et de notre pays, une fois réunies, nous remettront sur les rails et nous permettront de vaincre complètement la tuberculose d’ici 2030. Nous nous engageons à collaborer étroitement avec vous pour assurer l’efficacité et l’absorption en temps utile des ressources allouées aux programmes de lutte contre la tuberculose.

Rame

 

                                                                   

 

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Sondage

La Fédération burkinabè de football a choisi de confier le poste de sélectionneur des Etalons "A" à Kamou Malo, faisant ainsi confiance à l’expertise nationale. Cette décision, selon vous, est:

OFFRE CANAL+

Rejoins-nous sur Facebook

ACTUELLEMENT DANS VOS KIOSQUES

NEWSLETTER

Abonnez vous à notre bulletin d'informations pour être quotidiennement informé