Aujourd'hui,

Les agents des péages comptent organiser une grève du 27 au 31 octobre prochain pour exiger des autorités la satisfaction de leur plateforme revendicative. C’est ce qui ressort d’un préavis dont une copie est parvenue à Fasozine.

 

Ce n’est pas le premier mouvement d’humeur de ces travailleurs. Ainsi, rappellent-ils, «du 16 août 2016 au 19 août 2016, tous les travailleurs des péages du Burkina Faso, à  l’appel de la coordination des comités CGT-B des péages, ont observé un arrêt de travail pour exiger de votre gouvernement la satisfaction de sa plate-forme minimale.»

Mais ils disent constater «avec un grand regret» qu’il n’y a pas de signe allant dans le sens de la résolution des préoccupations des agents de péage. Lesquelles préoccupations, il faut le rappeler, se résument en trois points : l’annulation «pure et simple et sans condition» de la concession du péage, la clarification des dispositifs règlementaires régissant les agents du péage et la correction des «disfonctionnements et injustices» y relatifs et la définition d’un plan de carrière.

«La rencontre que nous avons eue Madame la Ministre des Finances, de l’Economie et du Développement sous votre instruction n’a apporté aucune perspective de solution aux préoccupations notamment l’annulation de la concession du péage et la régularisation du statut des agents de péage», déplore le préavis.

En conséquence, préviennent-ils, ils observeront un arrêt de travail du 27 au 31 octobre. Ils prévoient une marche de protestation le 28 octobre en direction du ministère en charge de l’Economie.

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir