Aujourd'hui,
URGENT
MPP: «L’effervescence des grèves freine sérieusement la mise en œuvre effective du programme présidentiel»
Burkina: la Fédération internationale des Journalistes appelle au retrait de la réforme du Code pénal
Burkina: des médecins expriment leur ras-le-bol avec un ‘’carton jaune’’ au ministère de la santé (AIB)
RDC: l'Eglise appelle Tshisekedi à rompre avec les méthodes du régime précédent
France: Lamine Diack, l'ex-patron de l'athlétisme mondial, bientôt jugé pour «corruption active et passive» et « abus de confiance »
Barsalogho: 15 personnes tuées dans la soirée du samedi 22 juin 2019 par des hommes armés non identifiés (ministère de la Défense). 
USA: une condamnation à mort annulée après 6 procès pour «biais racial» (RFI)
Burkina: le Code pénal révisé adopté malgré l’opposition des médias et des organisations de droits humains   
Burkina: 110 508 candidats à la conquête du BAC premier diplôme universitaire
Turquie: les militaires «meneurs» du putsch raté condamnés à la prison à vie

Ceci est une déclaration du Syndicat autonome des Magistrats burkinabè (Samab) à l’occasion de la rentrée judiciaire 2018-2019 effectuée ce lundi 1er octobre 2018.

Dans cette tribune,  l’Union pour le progrès et le changement (UPC) donne sa lecture sur l’opération de retrait des enfants et des femmes en situation de rue initiée par le ministère en charge de la Solidarité nationale. Tout en appréciant l’idée, le parti de l’opposition invite le gouvernement à appréhender le phénomène par un programme bien élaboré.

Photo: aouaga.com

Ceci est une tribune du Caucus des Cadres pour le changement. Le mouvement s’exprime sur la prochaine marche de l’opposition politique prévue pour le 29 septembre prochain.

Photo: vivafrik.com

Ceci est une déclaration du cabinet Eco/stratégique international sur le processus de transition vers l’économie verte. Le cabinet dénonce « la mal gouvernance » et « la gestion chaotique » du processus par le gouvernement burkinabè.

Ceci est une tribune du ministre en charge des Affaires étrangères, Alpha Barry, sur la visite d'Etat du président du Faso en République populaire de Chine.

Dans cette déclaration, le réseau libéral africain (RLA) qui soutient Soumaila Cissé, interpelle la communauté internationale à mettre tout en œuvre pour contribuer à faire la lumière totale sur les résultats de cette élection, particulièrement dans les zones d’insécurité du Nord et du Centre. Cette déclaration parvenue à notre rédaction a été signée par Zéphirin Diabré, vice président du RLA en charge de la région Afrique de l’ouest.

Dans cette tribune, le metteur en scène et comédien burkinabè Ildevert Méda fait une «lecture libre» de la cérémonie d’ouverture de la décade des 40 ans de l’Atelier théâtre burkinabè.

Dans cette tribune, Honko Roger Judicaël Bemahoun, statisticien/expert en sondage d'opinions, doctorant en économie, analyste politique et directeur fondateur de l’Institut panafricain d’études de recherches et de sondages d’opinions se prononce sur la divulgation du salaire de la ministre de l’Economie par les syndicats, en plein bras de fer entre les deux parties.

Dans cette tribune, le metteur en scène et comédien Ildevert Méda jette « un libre regard » sur la pièce « les bouts de bois de dieu » actuellement à l’affiche du Carrefour international de Théâtre de Ouagadougou (CITO).

Dans cette déclaration, Zéphirin Diabré en tant que président d’honneur du forum d’amitié Sino Burkinabè (Fasib) salue la décision des autorités burkinabè de rompre les relations diplomatiques avec Taiwan. Néanmoins, il estime que ce divorce ne doit pas être  frappé du « sceau de l’amertume » car on peut bel et bien continuer nos relations commerciales avec Taiwan.

Ceci est une tribune du député Moussa Zerbo sur l’état de la route nationale N°1 qui relie Ouagadougou à Bobo Dioulasso. Pour lui, il est impératif de prendre des mesures pour rénover cette route stratégique pour l’économie nationale. 

Dans cette tribune, Bassolma Bazié, secrétaire général de la Confédération générale du travail du Burkina (CGT-B) donne sa lecture sur la récente déclaration du gouvernement relative à la pratique du Sit-in. Le ministre porte parole du gouvernement, Remis Dandjinou à l’issue du Conseil des ministres du mercredi 2 mai dernier citant un avis du Conseil d’Etat avait laissé entendre que la pratique du Sit-in au Burkina était illégale. Bassolma Bazié, quant à lui, estime que le sit-in est bel et bien légal ».

Sondage

Le maire de Ouagadougou a signé un arrêté réglementant la circulation et le stationnement des véhicules poids lourds. La circulation de ces véhicules n’est désormais autorisée qu’entre 22 heures et 5 heures du matin sur un certain nombre d’axes routiers.

OFFRE CANAL+

Rejoins-nous sur Facebook

ACTUELLEMENT DANS VOS KIOSQUES

NEWSLETTER

Abonnez vous à notre bulletin d'informations pour être quotidiennement informé