Aujourd'hui,
URGENT
Sondage: le président Roch Marc Christian Kaboré obtient la note de 4,72/10 pour sa gouvernance dans le 1er semestre de 2019
Football: les Étalons du Burkina classés 9e en Afrique et 59e au niveau mondial par la Fifa au mois de juin 2019
Gambie: le gouvernement saisit les biens et les avoirs de Yahya Jammeh
Burkina: 110 508 candidats inscrits à la session 2019 du baccalauréat
Ghana: libération des deux Canadiennes kidnappées dans la région Ashanti
Burkina: 419 269 à la conquête du CEP 2019 soit une baisse de 7% par rapport à l'année précédente 
Afrique: le Botswana décriminalise l’homosexualité
France: Édouard Philippe lance l'acte II du quinquennat au cours de sa déclaration de politique générale 
Burkina: les avocats mettent fin à leur débrayage entamé depuis le 23 avril
Nécro: décès de Benoît Kambou, l’ambassadeur du Burkina au Tchad

SPORT

Dans le cadre du lancement de ses activités, le Cadre international pour les loisirs et le sport (CIL-Sport) a procédé le samedi 7 janvier 2017 au lancement de la première édition du Salon du football de Ouagadougou (Safo). Placé sous le thème : « Enjeux et défis de la formation des jeunes talents », ce salon se veut une plateforme de rencontres et d’échanges des acteurs du football burkinabè, africain voir mondial.



Le Safo, selon son commissaire général, Jean Modeste Ouédraogo, est « une plateforme annuelle de rencontres et d’échanges des acteurs du football burkinabè, africain voire mondial ». Il se veut donc un espace d’échanges sur des thématiques d’actualité, de promotion des clubs, des centres de formation, des joueurs, des arbitres, des journalistes, des managers de clubs et de tous les métiers connexes du football. C’est l’occasion pour les praticiens et les professionnels du « sport roi » de nouer des partenariats fructueux et profiter des bonnes pratiques du football, selon Modeste Ouédraogo.


Prévu pour se tenir au premier trimestre de l’année 2017, le Safo veut aussi contribuer à la professionnalisation du football et permettre aux clubs burkinabè de hisser plus haut le drapeau national. D’où le thème de l’édition 2017 : «Enjeux et défis de la formation des jeunes talents ». Dans le cadre donc de ce lancement, une conférence publique animée par Daouda Sanou a permis aux participants de faire l’état des lieux et faire des propositions dans ce sens.

Pour l’honorable Ismaël Bachir, président de la cérémonie, « le football est un facteur unificateur qui peut donner un ouf de soulagement au peuple burkinabè qui revient de loin ». C’est donc à juste titre que le député a invité tous les amoureux du ballon rond de soutenir l’initiative et le football burkinabè en particulier.

Laurent Blaise Ouédraogo, représentant le président de la Fédération burkinabè de football (FBF), parrain de l’évènement, dit être fier de l’initiative et encourage sa pérennisation. Pour le représentant du président Sita Sangaré, « les échanges qui se mèneront au cours des activités prévues dans le cadre de ce salon, contribueront à l’impulsion de la politique de relève de la FBF ».

En attendant de retrouver tous les acteurs du football à ce salon premier du genre dans la sous-région, les regards sont tournés vers Libreville où les Etalons du Burkina devront batailler dur pour défendre les couleurs nationales à l’occasion de la CAN Gabon 2017.


Abel Azonhandé 

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Sondage

Le maire de Ouagadougou a signé un arrêté réglementant la circulation et le stationnement des véhicules poids lourds. La circulation de ces véhicules n’est désormais autorisée qu’entre 22 heures et 5 heures du matin sur un certain nombre d’axes routiers.

OFFRE CANAL+

Rejoins-nous sur Facebook

ACTUELLEMENT DANS VOS KIOSQUES

NEWSLETTER

Abonnez vous à notre bulletin d'informations pour être quotidiennement informé