Aujourd'hui,
URGENT
Burkina: dans une déclaration, les évêques invitent les fidèles à prier pour la paix durant tout le mois de février 2019
RDC: la Cour constitutionnelle confirme la victoire de Tshisekedi, Fayulu se proclame président
Mali: huit Casques bleus ont été tués dans l'attaque terroriste d'un camp de la mission de l'ONU dans le nord-est du pays
Football: Salitas FC se qualifie pour la phase de poule de la Coupe de la confédération Caf en battant Al Nasr (3-1)
Orodora: 5 morts dans un affrontement entre la police et des jeunes 
Burkina: dans l'attente de la nomination d'un Premier ministre, le président charge l'équipe sortante d'expédier les affaires courantes
USA: le prochain sommet entre Donald Trump et Kim Jong-un prévu fin février, le lieu pas encore précisé (Maison Blanche)
France: Alexandre Benalla a été mis en examen pour «usage public et sans droit d'un document justificatif d'une qualité professionnelle»
Burkina: le Premier ministre, Paul Kaba Thiéba a présenté sa démission et celle de son gouvernement au président du Faso qui l'a accepté
RDC: l'Union africaine demande «la suspension de la proclamation définitive» des résultats

SPORT

Le coureur burkinabè Mathias Sorgho a remporté ce dimanche 4 novembre 2018, la 31e édition du tour cycliste international du Faso, malgré la victoire d’étape du Belge De Boes Timmy, courue entre Zorgho et Ouagadougou (127,200 km avec circuit).

Selon l'Agence d'information du Burkina (AIB), Mathias Sorgho a bouclé les 1171,300 km de distance totale de la compétition en 28h22mn42sec soit une moyenne de 41,266km/h. Il a creusé un écart de 13 secondes d’avec son poursuivant immédiat, le Néerlandais Handgraaf Sjors.

Mais c’est le Belge De Boes Timmy qui a assuré le spectacle à l’arrivée de la 10e et dernière étape du tour, à l’arrivée de Ouagadougou, après les 6 tours de piste. Le Belge a été conquérant dans le sprint final devant l’Allemand Hermann Keller, le maillot vert de l’épreuve.

Pourtant après le premier sprint intermédiaire de Nagreongo remporté par l’Ivoirien Karamoko Bamba, Dan Craven de la Belgique s’était fait remarquer à Ouagadougou, lorsqu’il sorti solitairement vainqueur des deux derniers points chauds du critérium. Le coureur belge lessivé à deux tours de l’arrivé, a été rejoint par le peloton, plaçant les sprinters aux avant-postes. Et c’est son compatriote De Boes qui a déposé tout le monde à l’arrière avant de lever les bras pour célébrer sa 3evictoire d’étape individuelle.

Au classement général par équipe, c’est la Team Flanders de la Belgique qui s’est hissée en tête devant le Burkina Faso avec 6 secondes d’écart. Seydou Bamogo du Burkina Faso a réussi à conserver son maillot rose des points chauds devant son compatriote Paul Daumont. Avec cette victoire de Mathias Sorgho, le Burkina Faso a remporté à 15 reprises en 31 éditions, le Tour international du Faso.

Agence d'information du Burkina

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

FESPACO 2019

Sondage

L’instauration de l’état d’urgence dans certaines régions du Burkina contribuera-t-elle a résoudre la question du terrorisme?

OFFRE CANAL+

Rejoins-nous sur Facebook

ACTUELLEMENT DANS VOS KIOSQUES

NEWSLETTER

Abonnez vous à notre bulletin d'informations pour être quotidiennement informé