Aujourd'hui,
URGENT
France: explosion dans une rue piétonne à Lyon, six blessés, la piste du colis piégé privilégiée (parquet)
Chine-Burkina: «L’exportation des produits burkinabè vers  le marché chinois a augmenté de 300%» 
Royaume-Uni: la Première ministre Theresa May a annoncé ce vendredi 24 mai qu'elle quitterait ses fonctions le 7 juin prochain
Burkina: la société civile demande aux communes minières de suspendre toute collaboration avec les sociétés minières
Burkina: une performance globale de 63,3% enregistrée par les structures du Premier ministère en 2018
RCA: 34 personnes tuées dans des attaques du groupe armé 3R
Education: les syndicats de l’éducation lèvent leur mot d’ordre de boycott 
Justice: les greffiers burkinabè suspendent leur «mouvement d’humeur» enclenché depuis près d'un mois
RDC: Sylvestre Ilunga Ilunkamba nommé nouveau Premier ministre
Burkina: le barreau plaide pour une reprise des activités judiciaires

SPORT

Les Étalons du Burkina affrontent les Zèbres du Botswana ce samedi 13 octobre 2018 dans le cadre des éliminatoires de la Coupe d’Afrique des nations Cameroun 2019. Dans le cadre de la traditionnelle conférence de presse d’avant match, l'entraîneur national, Paulo Duarte a indiqué que ce sera un match ouvert entre les deux équipes et que ses poulains sont au mieux de leur forme pour arracher les 3 points au stade du 4 août de Ouagadougou.

Les Étalons du Burkina ont besoin de se replacer après leur mauvaise prestation en Mauritanie afin de rétablir leur droit de leadership dans ce groupe I. Les Étalons selon Paulo Duarte, sont au meilleur de leur forme. «Nous connaissons très bien l’équipe botswanaise pour l’avoir rencontré à quatre reprises. Il n’y a pas de match facile en football. Le Botswana vient jouer son va-tout et nous en sommes conscient. Notre objectif est de gagner tous nos prochains matchs», a laissé entendre l'entraîneur Duarte.

Pour le coach des Étalons, le fait que l’équipe botswanaise est dernière du groupe avec 0 point est un avantage à exploiter mais en même temps, Duarte dit être méfiant d’un excès de confiance. Pour ce, l’ensemble des joueurs selon lui, ont été préparés psychologiquement et moralement. Les Étalons qui devront s’envoler dès la fin de la rencontre pour le match retour le 16 octobre à Francistown à 140km de la capitale Gaborone, au nord-est du Botswana, auront à gérer leur fraîcheur physique. A ce sujet, Paulo Duarte espère avoir le moins de cartons à l’issue de la rencontre de ce samedi afin de garder son groupe intacte. Toutefois, il se réjouit de la forme actuelle de ses joueurs, surtout que l’infirmerie des Étalons est vide.

«Nous avions 7 joueurs en moins en Mauritanie et cela a beaucoup joué sur le rendement de l’équipe. Aujourd’hui, tous les joueurs sont présents et en pleine forme donc ce match sera très plaisant du point de vue technique, tactique et physique», affirme Duarte. A propos du nouveau promu, Cheick Djibril Ouattara, Paulo Duarte indique qu’il est encore à l’apprentissage et que son intégration au sein du groupe se fait progressivement.

Pour sa part, Charles Kaboré le capitaine des Étalons n’a pas de crainte par rapport aux cinq cartons pris par l’équipe en terre mauritanienne. «Lorsqu’on joue un match, on ne se pose pas beaucoup de questions. Il s’agit pour moi de jouer à fond et aider l’équipe le mieux possible pour avoir un bon résultat et je ne penserai pas au carton sur le terrain. Nous sommes bien réveillés parce que c’était un faux pas contre la Mauritanie. Nous assumons cette défaite et nous allons minimiser les erreurs, relever la tête pour faire un bon match à Ouagadougou et au Botswana», promet le capitaine Kaboré.

En rappel, le Burkina occupe la 2e place avec 3 points derrière la Mauritanie (6 points), suivi de l’Angola (3 points) et du Botswana (0 point) dans ce groupe I. sur le plan sécuritaire, la Fédération burkinabè de football demande à la population d’observer les consignes sécuritaires puisque le stade du 4 août sera isolé par les forces de défense et de sécurité à cette occasion.   

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Sondage

Le maire de Ouagadougou a signé un arrêté réglementant la circulation et le stationnement des véhicules poids lourds. La circulation de ces véhicules n’est désormais autorisée qu’entre 22 heures et 5 heures du matin sur un certain nombre d’axes routiers.

OFFRE CANAL+

Rejoins-nous sur Facebook

ACTUELLEMENT DANS VOS KIOSQUES

NEWSLETTER

Abonnez vous à notre bulletin d'informations pour être quotidiennement informé