Aujourd'hui,
URGENT
Arabie Saoudite: Selon la CIA, Mohammed ben Salman a ordonné l'assassinat du journaliste Khashoggi
Burkina: la Coalition contre la vie chère organise le 29 novembre une journée de protestation contre la récente hausse du prix du carburant
Madagascar: le second tour de la présidentielle opposera Andry Rajoelina et Marc Ravalomanana, tous deux anciens présidents
Centrafrique: l’ex-chef anti-balaka Alfred Yecatom Rhombot extradé vers la CPI
Israël: le ministre de la Défense démissionne après le cessez-le-feu à Gaza
Brexit: Theresa May annonce que son gouvernement a validé le projet d'accord avec l'Union européenne 
Burkina: l'utilisation de contraception moderne a empêché 397 000 grossesses non désirées et 142 000 avortements (rapport)
Burkina: le bureau actuel du syndicat national de la GSP interdit d'activités, 10 agents révoqués (Conseil des ministres)
Sénégal: Macky Sall laisse entrevoir l'amnistie pour Khalifa Sall et Karim Wade (RFI)
Burkina: le Mouloud célébré dans la nuit du lundi 19 au mardi 20 novembre 2018

SPORT

La Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO) a célébré ses 49 ans d’existence du 30 juin au 1er juillet 2018 à Ouagadougou. La compétition de pétanque a été remportée à cette occasion par le Burkina Faso devant la Côte d’Ivoire.


Après avoir remporté les deux premières parties, les Ivoiriens égalisent (5-5) avant de prendre l’avance sur les Burkinabè. La triplette burkinabè composée de Oumar Kabré, Robert Tiendrébéogo et Mouhamadou Nakoulma redouble alors d’effort. Face à des Ivoiriens plus adroits dans le placement court (six mètres environ), les Burkinabè exploitent cette faille lorsqu’ils ont l’avantage de la mène pour obliger les Ivoiriens à jouer long. Une stratégie qui s’avère payante. «Les Ivoiriens aiment les jeux courts. Jouer 6 à 7 mètres alors que nous préférons les jeux longs à partir de 8, 9, 10 mètres. Ils avaient exploité cela. Mais nous sommes revenus», explique Robert Tiendrébéogo.

A ce jeu, les boulistes burkinabè prennent à défaut les Ivoiriens jusqu’à obtenir la victoire (13-10) à la troisième Men, grâce à un Mahamoudou Nakoulma très en forme. Les Étalons boulistes prennent ainsi leur revanche sur leurs homologues de la Côte d’Ivoire qui les avaient battus l’année dernière à Ouagadougou lors de la précédente édition.

Une compétition qui se termine ainsi sous de bonnes hospices. Très heureux, Macaire Kaboré, le président de la Fédération burkinabè de pétanque, estime que la compétition était d’un haut niveau et va permettre à ses boulistes de préparer des compétitions internationales. Au total, la compétition a regroupé 5 triplettes de la Côte d’Ivoire, 17 du Niger, 3 du Mali et 50 du Burkina Faso. «Nous avons eu cinq pays de la CEDEAO alors que la compétition était réservée uniquement au Burkina. Cela signifie que l’intégration à travers la CEDEAO est en marche», s’est réjoui Francis Chuks Njoaguan, le directeur du Centre de développement de la jeunesse et des sports (CDJS). Il faut noter la présence de la forte délégation béninoise (50 personnes pour 16 triplettes) à cette compétition.


Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir