Aujourd'hui,
URGENT
Burkina: dans une déclaration, les évêques invitent les fidèles à prier pour la paix durant tout le mois de février 2019
RDC: la Cour constitutionnelle confirme la victoire de Tshisekedi, Fayulu se proclame président
Mali: huit Casques bleus ont été tués dans l'attaque terroriste d'un camp de la mission de l'ONU dans le nord-est du pays
Football: Salitas FC se qualifie pour la phase de poule de la Coupe de la confédération Caf en battant Al Nasr (3-1)
Orodora: 5 morts dans un affrontement entre la police et des jeunes 
Burkina: dans l'attente de la nomination d'un Premier ministre, le président charge l'équipe sortante d'expédier les affaires courantes
USA: le prochain sommet entre Donald Trump et Kim Jong-un prévu fin février, le lieu pas encore précisé (Maison Blanche)
France: Alexandre Benalla a été mis en examen pour «usage public et sans droit d'un document justificatif d'une qualité professionnelle»
Burkina: le Premier ministre, Paul Kaba Thiéba a présenté sa démission et celle de son gouvernement au président du Faso qui l'a accepté
RDC: l'Union africaine demande «la suspension de la proclamation définitive» des résultats

SPORT

Lors du 68e congrès de la FIFA ce mercredi 13 juin 2018  à Moscou, le trio Etats-Unis/Canada et le Mexique a été désigné pour l’organisation du mondial 2026. Ce trio remporte ainsi la mise au détriment du Maroc à la veille du mondial Russie 2018.


Avec 67% des voix, le trio États-Unis/Canada/Mexique, rassemblé sous la bannière «United 2026», a été désigné comme organisateur du mondial lors du 68e congrès de la FIFA organisé ce mercredi à Moscou dans la capitale Russe. Après 32 ans d’attente, la coupe du monde 2026 va repasser par les États-Unis. Le Maroc, challenger avec 33%, échoue de fait à obtenir l’organisation de la coupe du monde pour la cinquième fois après 2010, 2006, 1998 et 1994, où il avait perdu au profit des États-Unis.

L’argument financier du trio américain, qui promet d’organiser «la coupe du monde la plus lucrative de l’histoire» avec 14 milliards de dollars de recettes prévues (contre cinq milliards nets revenant à la FIFA pour le Maroc), a convaincu les votants. Les infrastructures du trio, plus nombreuses et moins anciennes, ont également pesé dans la balance : 17 stades sont déjà prêts à accueillir ce mondial.

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

FESPACO 2019

Sondage

L’instauration de l’état d’urgence dans certaines régions du Burkina contribuera-t-elle a résoudre la question du terrorisme?

OFFRE CANAL+

Rejoins-nous sur Facebook

ACTUELLEMENT DANS VOS KIOSQUES

NEWSLETTER

Abonnez vous à notre bulletin d'informations pour être quotidiennement informé