Aujourd'hui,
URGENT
Burkina: le directeur provincial de la police nationale du Ziro suspendu et placé sous mandat de dépôt pour affaires de mœurs (Police)
Burkina: 15 380 kg de cannabis saisis entre novembre 2017 et février 2018 (Douanes).
Culture: Ouagadougou va abriter du 27 février au 1er mars 2018 la première édition du Festival panafricain de la Série"Séries Séries" 
Israël: 750 migrants africains menacés d'expulsion en grève de la faim (RFI)
Football: Le RCK éliminé de la ligue africaine des champions après sa défaite 2 à 0 à Libreville
Football: L’EFO éliminé de la Coupe de la Confédération après sa défaite 1 à 0 contre l’Olympic Star FC du Burundi
Burkina: le journaliste Mahamadi Tiegna nommé directeur général des Editions Sidwaya (Conseil des ministres)
Burkina: Le journaliste Pascal Yemboini Thiombiano nommé  directeur général de la radiodiffusion télévision du Burkina
Mali: deux soldats français tués et un blessé dans l'explosion d'une mine artisanale (RFI)
Nécro: Idrissa Ouédraogo décoré Grand officier de l'Ordre national à titre posthume avant d'être inhumé ce mardi 20 février

SPORT

L’international burkinabè Aristide Bance est toujours dans l'attente des conclusions des échanges engagés entre son avocat et son club.


En rappel, le club égyptien selon le joueur, lui doit deux mois de salaire. En plus, la maison et la voiture promises ne sont que fiction selon le joueur. Après son séjour à l'occasion du match des Etalons contre le Cap vert le 14 novembre dernier à Ouagadougou, les dirigeants de Al Masry ont rassuré l'attaquant des Etalons que tout est réglé et qu'il pouvait regagner le Caire. Ce qu'il fit. Mais à sa grande surprise, les dirigeants du club égyptien, via son compte Twitter, annoncent une sanction contre Aristide Bance pour n'avoir pas assisté aux entraînements.

Deux mois de salaire à couper, ce qui correspond aux arriérés que Al Masry doit à M. Bance. C'est ainsi que le joueur s’est fâché et a quitté le Caire pour Abidjan où il est actuellement. Depuis le lundi 20 novembre, le club le sollicite à nouveau mais Bance l'oriente vers son avocat qui est désormais l'interlocuteur du club. Visiblement fatigué des promesses non tenues, Aristide Bance ne semble plus avoir la tête en Egypte, surtout que d'autres clubs sont déjà à ses trousses.

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir