Aujourd'hui,
URGENT
Colombie: victoire du candidat de droite, Ivan Duque à la présidentielle (RFI)
Inde: le gouvernement annonce la reprise des opérations militaires au Cachemire
Minefid: les syndicats maintiennent leur première semaine de grève du 18 au 22 juin 2018
Nigéria: au moins 31 morts dans des attaques suicide dans le nord-est
Burkina: plus de 6 milliards de FCFA de l’Union européenne pour booster le secteur de la culture (AIB)
Burkina: un policier a été tué et un assaillant neutralisé au cours de trois attaques perpétrées à l’Est et au Centre-est
RDC: Jean-Pierre Bemba accueilli en Belgique après son acquittement à la CPI
Nigeria: un trafic de sang démantelé à Lagos (RFI)
Burkina: l’Aid el fitr fêtée ce vendredi 15 juin 2018
Football: le Maroc annonce que le pays sera candidat à l’organisation de la Coupe du monde 2030

SPORT

Les Etalons ont ponctué leur stage de préparation en Afrique du sud  par une séance d'entrainement ce lundi 2 octobre 2017. Des entrainements de moindre densité physique tant dans l'application que dans le contenu des exercices proposés par le coach, Paulo Duarte, qui entend permettre aux joueurs de bien récupérer.

Au total, ce sont 23 joueurs qui ont rejoint l'encadrement technique qui se rapproche du coup, de l'ensemble de son effectif. Effectif qui va crescendo passer du simple décrassage à des applications de jeu grandeur nature et à des systèmes d'attaque et de défense nécessaires  pour déjouer les Bafana Bafana pris dans la tourmente de la décision de la FIFA de faire rejouer son match contre le Sénégal et de respecter les consignes du terrain samedi prochain face aux Etalons.

Paulo Duarte

«Nous avons fait un long voyage donc il fallait arriver le plus vite possible pour pouvoir bien récupérer. C’est ne pas la qualité de l’entraineur ou d’un seul joueur qui fait le match. L’esprit de groupe et l’ambiance sont fondamentaux pour obtenir de bons résultats. Et c’est la force actuelle des Etalons. Les joueurs sont motivés et tout le monde travaille pour le même objectif, notamment la victoire».

Bakary Koné

«C’est l’avant dernier match qui va nous permettre de nous qualifier à Ouagadougou. Nous serons très heureux de quitter Johannesburg avec un bon résultat. C’est l’équipe que nous redoutions le plus dans ce groupe. Il est vrai que nous avions mal débuté face à elle à Ouagadougou mais avec les consignes du coach, nous travaillons dans ce sens.»


Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Des mots pour le dire...

Sondage

Le 31 mai 2018, l’Assemblée nationale a adopté un nouveau code pénal qui abolit la peine de mort au Burkina Faso. Pour vous, c'est:

Rejoins-nous sur Facebook

NEWSLETTER

Abonnez vous à notre bulletin d'informations pour être quotidiennement informé