Aujourd'hui,
URGENT
SITHO 2017 : le Niger, pays invité d’honneur du Salon international du tourisme et de l’hôtellerie de Ouagadougou. 
SITHO 2017 : une centaine d'exposants, 25 tours opérateurs et de 50 000 visiteurs sont attendus au Salon du tourisme de Ouagadougou. 
Justice: le dossier du procès intenté par Aly Ouédraogo contre Safiatou Lopez renvoyé au rôle général pour reprogrammation.
ONU : le Burkina condamne les essais nucléaires conduits par la Corée du Nord (Roch Kaboré).
ONU : les essais nucléaires nord coréens, "une menace à la paix et à la sécurité de la péninsule coréenne et du monde" (Roch Kaboré).
Kenya: après l'invalidation des élections des juges "attaqués et menacés" selon David Maraga président de la cour suprême.
Parlement: Alassane Sakandé chez le Mogho Naaba pour «recueillir ses conseils et demander des bénédictions pour le succès de sa mission».
Burkina: «Tourisme interne: enjeux et défis», c’est le thème du 12e SITHO qui se tient du 28 septembre au 1er octobre.
Côte d’Ivoire: 15 ans après la rébellion, Soro dit ne ressentir aucune honte à demander pardon.
ONU: une cinquantaine de pays signent un traité interdisant symboliquement l’arme nucléaire.

SPORT

Flouée par l’arbitrage lors du match de novembre 2016 face à la Tunisie (0-1) dans les éliminatoires du mondial 2018, la Libye souhaite que la rencontre soit rejouée en s’appuyant sur la jurisprudence dont veut se saisir la FIFA pour le match Afrique du Sud-Sénégal.


La décision de la FIFA de faire rejouer le match éliminatoire du Mondial 2018 entre l’Afrique du Sud et le Sénégal (2-1) continue de faire des émules. D’après le site Kawarji.com, la Libye envisage de porter réclamation auprès de la Fédération internationale de football association (FIFA) afin que la rencontre qui l’a opposée à la Tunisie (0-1) dans les qualifications à la même compétition en novembre 2016 soit elle aussi rejouée.

Selon Afrik-Foot à l’époque, les Chevaliers de la Méditerranée s’étaient vus refuser un but injustement. «Le Libyen Saltou, qui avait battu Mathlouthi de la tête, n’était pas en position de hors-jeu pour reprendre l’excellent centre de Benali. Une erreur lourde de conséquences car la Tunisie a ensuite marqué pour l’emporter 1-0», écrivait le site.
Selon la même source, les Libyens seraient en train de construire un dossier pour appuyer leur requête mettant notamment en évidence que l’arbitre kényan du match est marié à une Tunisienne et se rend fréquemment dans ce pays. En reprogramment Afrique du Sud/Sénégal, la FIFA vient peut-être d’ouvrir une boîte de Pandore…

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Des mots pour le dire...

Sondage

Selon vous, Bala Alassane Sakandé est véritablement la personne qu’il faut pour présider l’Assemblée nationale.

Publicité

Rejoins-nous sur Facebook

Publicité

NEWSLETTER

Abonnez vous à notre bulletin d'informations pour être quotidiennement informé