Aujourd'hui,
URGENT
Mauritanie: le président du Faso, Roch Marc Christian Kaboré, prend part ce mardi 30 juin 2020 à à un sommet G5 Sahel-France. 
Tchad: le président Idriss Deby élevé au rang de Maréchal par les députés. 
Burkina: le gouvernement commande 2 700 tonnes de riz pour faire face à la crise humanitaire.
Santé: la République démocratique du Congo déclare la fin d'Ebola à l'est du pays. 
Burkina: le musicien Smarty devient le tout premier Ambassadeur de bonne volonté́ de l’Unicef au Burkina. 
Burkina: le gouvernement et ses partenaires vont injecter 5,2 milliards FCFA dans 12 projets afin de promouvoir l’agriculture contractuelle
Fichier électoral  : le top départ pour l'enrôlement du Centre donné, les équipes d'enrôlement vont officier sur la région du 23 juin au 9 juillet 2020
Burkina: lancement ce 23 juin 2020 des examens franco-arabes du CEP et BEPC. 12 500 candidats concernés par les deux examens.
Covid-19: le grand pèlerinage à la Mecque (Arabie saoudite) aura lieu, mais avec un nombre "très limité" de fidèles. 
Covid-19: le porte-parole du gouvernement, Remi Dandjinou annonce la réouverture prochaine des frontières terrestres et aériennes du Burkina

SPORT

Flouée par l’arbitrage lors du match de novembre 2016 face à la Tunisie (0-1) dans les éliminatoires du mondial 2018, la Libye souhaite que la rencontre soit rejouée en s’appuyant sur la jurisprudence dont veut se saisir la FIFA pour le match Afrique du Sud-Sénégal.


La décision de la FIFA de faire rejouer le match éliminatoire du Mondial 2018 entre l’Afrique du Sud et le Sénégal (2-1) continue de faire des émules. D’après le site Kawarji.com, la Libye envisage de porter réclamation auprès de la Fédération internationale de football association (FIFA) afin que la rencontre qui l’a opposée à la Tunisie (0-1) dans les qualifications à la même compétition en novembre 2016 soit elle aussi rejouée.

Selon Afrik-Foot à l’époque, les Chevaliers de la Méditerranée s’étaient vus refuser un but injustement. «Le Libyen Saltou, qui avait battu Mathlouthi de la tête, n’était pas en position de hors-jeu pour reprendre l’excellent centre de Benali. Une erreur lourde de conséquences car la Tunisie a ensuite marqué pour l’emporter 1-0», écrivait le site.
Selon la même source, les Libyens seraient en train de construire un dossier pour appuyer leur requête mettant notamment en évidence que l’arbitre kényan du match est marié à une Tunisienne et se rend fréquemment dans ce pays. En reprogramment Afrique du Sud/Sénégal, la FIFA vient peut-être d’ouvrir une boîte de Pandore…

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir