Aujourd'hui,
URGENT
Ouagadougou: des conseillers s’opposent aux projets de délibérations du maire Armand Béouindé
Classement FIFA: le Burkina 6è et toujours dans le Top 10 africain
Diplomatie: le magistrat Brahima Séré nommé ambassadeur du Burkina Faso en Turquie.
Diplomatie:  Oumarou Maïga nommé ambassadeur du Burkina Faso en Afrique du Sud.
Diplomatie:  Benoit Kambou, ex-président du Haut conseil pour la réconciliation et l’unité nationale, nommé ambassadeur du Burkina au Tchad.
Burkina: le 5ème recensement général de la population se tiendra cette année (Conseil des ministres)
Liberia: La présidente sortante Sirleaf dit non à son exclusion du parti (UP), tout en promettant de faire appel de cette décision (koaci.c
Boussé: Un élève blessé par balle, alors qu’il prenait part à une manifestation de soutien aux enseignants
G5 Sahel: la Mauritanie supprime le visa d’entrée imposé aux Burkinabè
Chan 2018: Les Étalons locaux font match nul 0-0 face à l'Angola comptant dans la 1ere journée de la poule D

SPORT

Le Bureau des qualifications pour la coupe du monde de la FIFA a décidé ce mercredi 6 septembre 2017, de faire rejouer la rencontre de qualification entre l'Afrique du Sud et le Sénégal, qui s'est déroulée le 12 novembre 2016. Cette décision fait suite à la confirmation du Tribunal Arbitral du Sport (TAS) d'appliquer l’interdiction d’officier à vie de l’arbitre Joseph Lamptey pour manipulation de match.

Une décision qui est tombée comme un coup de massue pour les dirigeants du sport Burkinabè. A l’occasion d’une rencontre avec les médaillés des jeux de la Francophonie Abidjan 2017, le ministre des Sports et Loisirs, Taïrou Bangré, s’est prononcé sur le sujet.

«C’est difficile et frustrant parce que c’est la première fois que j’entends cela. Je n’arrive vraiment pas à comprendre cette décision. Si cette décision est confirmée, ce match se jouera après tous les matchs des Etalons et cela pourrait jouer en notre défaveur. Autant on sanctionne les arbitres -ce n’est pas la première fois - mais je ne pense pas qu’on puisse reprendre un match dans un tel contexte. Il y aura jurisprudence, et nous allons voir ce qui est faisable au plan juridique. Parce que cela n’arrange ni le Burkina Faso ni le Cap Vert. On a l’impression qu’on veut offrir trois points au Sénégal. Nous allons croiser les doigts et prier parce que nous croyons à la qualification du Burkina Faso pour cette coupe du monde.»  

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir