Aujourd'hui,
URGENT
SITHO 2017 : le Niger, pays invité d’honneur du Salon international du tourisme et de l’hôtellerie de Ouagadougou. 
SITHO 2017 : une centaine d'exposants, 25 tours opérateurs et de 50 000 visiteurs sont attendus au Salon du tourisme de Ouagadougou. 
Justice: le dossier du procès intenté par Aly Ouédraogo contre Safiatou Lopez renvoyé au rôle général pour reprogrammation.
ONU : le Burkina condamne les essais nucléaires conduits par la Corée du Nord (Roch Kaboré).
ONU : les essais nucléaires nord coréens, "une menace à la paix et à la sécurité de la péninsule coréenne et du monde" (Roch Kaboré).
Kenya: après l'invalidation des élections des juges "attaqués et menacés" selon David Maraga président de la cour suprême.
Parlement: Alassane Sakandé chez le Mogho Naaba pour «recueillir ses conseils et demander des bénédictions pour le succès de sa mission».
Burkina: «Tourisme interne: enjeux et défis», c’est le thème du 12e SITHO qui se tient du 28 septembre au 1er octobre.
Côte d’Ivoire: 15 ans après la rébellion, Soro dit ne ressentir aucune honte à demander pardon.
ONU: une cinquantaine de pays signent un traité interdisant symboliquement l’arme nucléaire.

SPORT

Dans le cadre des éliminatoires de la coupe du monde Russie 2018, les Etalons du Burkina Faso ont fait match nul (2-2) face aux Lions du Sénégal  ce mardi 5 septembre 2017 au stade du 4-Août à Ouagadougou. Un match qui a connu des rebondissements. Menés (1-0), les Lions ont égalisé avant de prendre l’avantage à la seconde période de jeu. Mais avant l’égalisation du Burkina Faso en fin de match, le défenseur burkinabè Issoufou Dayo a écopé d’un carton rouge. Un carton que l’entraineur Paulo Duarte n’oubliera pas de sitôt. Il l’a fait savoir d’ailleurs en conférence de presse d’après match.

« Nous avons fait 20 mn de jeu avec niveau moyen malgré notre confiance avant ce match. Nous savions que la rencontre allait être difficile mais mes garçons et moi avions foi en la victoire. Je suis vraiment triste pour le public du stade du 4-Août parce que le début de match a montré quand même que nous pouvions gagner cette rencontre contre le Sénégal. Ma défense a pêché et le Sénégal en a profité pour égaliser avant la mi-temps. Et à un moment où mes joueurs avaient le contrôle du match, l’arbitre est venu trahir le public et le spectacle en donnant un carton rouge imaginaire à Issoufou Dayo.

Lequel carton a énormément influencé notre qualification pour la coupe du monde. Le joueur a fait une faute normale en arrachant la balle avec son corps entre trois joueurs sénégalais. Mais malgré cela, mes 10 guerriers restant se sont donnés pour le bonheur du pays et c’est cela qui me fait plaisir. Nous restons en tête du groupe avec ce point et c’est le plus important. Dans une situation normale et avec le rythme que nous avons mis en début de rencontre, nous devrions gagner ce match pour aller en Afrique du Sud avec 3 points d’avance. Mais l’arbitre a décidé de nous prendre 2 points en donnant ce carton rouge. Je remercie les joueurs et ce formidable public. Nous allons jouer crânement notre qualification».

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Des mots pour le dire...

Sondage

Selon vous, Bala Alassane Sakandé est véritablement la personne qu’il faut pour présider l’Assemblée nationale.

Publicité

Rejoins-nous sur Facebook

Publicité

NEWSLETTER

Abonnez vous à notre bulletin d'informations pour être quotidiennement informé