Aujourd'hui,
URGENT
Toécin Yaar: le sit-in de la CDAIP empêché par les forces de l’ordre car la coordination n’aurait pas obtenu une autorisation de la mairie.
Toécin Yaar: la CAIDP exige la publication du rapport d’une mission d’inspection sur l'attribution des hagards au nouveau marché.
Football: la CAF dément les rumeurs d’attribution au Maroc de la CAN 2019 prévue au Cameroun. 
Coopération: le Burkina obtient de ses partenaires, un appui de 3,02 milliards, pour le 5ème recensement général de la population.
Economie: le Burkina a réalisé un taux de 160% pour l’émission d’emprunt obligataire de 75 milliards de F CFA, lancé le 7 juillet dernier.
Burkina: Paul Kaba Thièba en tournée du 28 juillet au 1er août dans les régions des Cascades, des Hauts-Bassins et du Sud-Ouest (Primature)
Athlétisme: Marthe Koala remporte sa 2e médaille d'or en s'imposant au saut en longueur avec un bond de 6m52 aux Jeux de la Francophonie.
Athlétisme: Bienvenu Sawadogo termine 2e finale du 400m et décroche la médaille d'argent aux Jeux de la Francophonie.
Santé: 500 millions de personnes dans le monde vivent  avec l’hépatite virale B chronique ou l’hépatite C.
Santé: le virus de l’hépatite B, à lui seul, est responsable de 600 000 décès par an dans le monde. 

SPORT

Ouagadougou, la capitale du Burkina Faso, a accueilli pour la première fois la «Nuit du football africain» (NFA). La plus grande soirée de récompense des acteurs africains du ballon rond qui se sont illustrés dans leurs domaines au cours de l’année a tenu toutes ses promesses ce samedi 17 juin 2017.

Pour cette première de la NFA à Ouagadougou, l’émotion était forte aussi bien chez les organisateurs que chez les sportifs présents. En effet, Rigobert Song, 40 ans et ancien capitaine de l'équipe nationale de football du Cameroun, avait été victime d’un accident vasculaire cérébral en octobre 2016 et il en est sorti. A l’occasion de cette NFA qui a été également sa première sortie officielle après cet accident, Rigobert Song a tenu à remercier le monde sportif africain et burkinabè en particulier. «Je suis revenu dans cet endroit qui m’a donné beaucoup de satisfaction. Ce que les gens ignorent est que je garde un très bon souvenir du Burkina Faso. Nous avons eu satisfaction après tous nos passages dans ce pays. Nous étions en stage ici en 2000 et nous avons remporté la Coupe d’Afrique des Nations dans la foulée. Pareil en 2002 où nous en sommes partis avec un autre trophée. Le reste du temps où nous ne sommes plus revenus, vous avez vu le résultat. C’est ma première sortie et donc revenir au Burkina, c’est dire merci au peuple burkinabè pour son soutien», a témoigné le Lion.

Organisée depuis quatre ans à Abidjan, la cérémonie de cette année, placée sous le patronage du président du Faso, Roch Marc Kaboré et sous le parrainage du Mogho Naaba Baongo, a tenu toutes ses promesses avec son parterre de sommités du monde footballistique. Joseph Antoine Bell, Aliou Cissé, Pierre Womé, Cyril Domorauld, Khalilou Fadiga, Lakdar Beloumi, Raymond Kala, Abdoulaye Traoré dit Ben Bady, Patrick M’Boma, Aboubacry Ba, Hamed Ouattara, Bernard Lama, Gadji Céli Saint Joseph, l’emblématique chroniqueur Philippe Doucet… Ils étaient tous présents pour recevoir les mérites d’une carrière bien remplie et pour avoir fait honneur au peuple africain.

Pour le promoteur, Yves Sawadogo, la NFA est simplement fière d’avoir posé ses valises de sa 5è édition au pays des Hommes intègres, terre des Etalons devenu le temps d’une journée, le carrefour du football africain. «Notre rêve est d’institutionnaliser cette initiative qui célèbre les acteurs du football africain», a laissé entendre M. Sawadogo.

En prélude à la soirée gala, un match a opposé les anciennes gloires africaines à leurs homologues du Burkina Faso. Un match qui s’est soldé par le score de 5-3 en faveur des anciens internationaux Etalons. Une rencontre qui était placée, selon les organisateurs, sous le signe de «la paix et de l’amitié entre les peuples africains».


Le palmarès des lauréats


1-  Joseph Kaboré dit Sap olympic (Burkina faso)
2-  Pierre Womé (Cameroun)
3-  François Oman Biyik (Cameroun)
4-  Gadji Céli (Côte d’Ivoire)
5-  Saïdou Palentougri dit Madi (Burkina Faso)
6-  Mahamadou Kéré (Burkina Faso)
7-  Wilfried Sanou (Burkina Faso)
8-  Lakdar Beloumi (Algérie)
9-  Khalilou Fadiga (Sénégal)
10-  Prix spécial à CANAL+

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir