Aujourd'hui,
URGENT
Burkina: la suspension d’importation de certains produits a apporté 8 milliards de FCFA aux industries locales (AIB)
Mali: le gouvernement fixe les législatives à mars et avril 2020
Sahel: la France va envoyer des renforts supplémentaires au Sahel, en sus du renfort des 220 soldats annoncé à Pau
Burkina: la loi portant institution de Volontaires pour la défense de la Patrie (VDP) adoptée par l'Assemblée nationale
Burkina: le document de Politique de Sécurité nationale remis au président du Faso
Afrique: 45 millions de personnes menacées par la famine en Afrique Australe
Médias: le Synatic annonce un sit-in (22 et 23 janvier) et une grève générale de 48 heures (du 29 au 30 janvier 2020)
Burkina: le tribunal militaire a condamné lundi 13 janvier 2020 les accusés à payer 947 279 507 FCFA aux victimes du putsch manqué de 2015.
Burkina: les autorités coutumières et religieuses «lancent un appel à l’union et à la cohésion nationale»
Burkina: le gouvernement crée la Brigade centrale de lutte contre la cybercriminalité pour lutter contre les infractions liées aux TIC

SPORT

Dans le cadre des préparatifs des éliminatoires du Championnat d’Afrique des nations (Chan) Kenya 2018, les Ecureuils locaux du Bénin étaient opposés Etalons du Burkina Faso ce dimanche 21 mai 2017 au stade de l’amitié général Mathieu Kérékou de Cotonou. La rencontre s’est soldée par le score de 2-2.


Dès l’entame de la rencontre, ce sont les Burkinabè qui se signalent par Fousseini Beao sur un coup de pied arrêté qui occasionnera un corner mais qui ne donnera rien. A la 18è mn de jeu, seul face au gardien béninois, Bakary Ouattara rate le but d’ouverture du score. Deux minutes après, le même Ouattara trouve le petit filet du gardien béninois. Ces Etalons, qui semblent avoir retrouvé les automatismes avec l’homogénéité souhaité par l’entraineur Drissa Traoré dit «Saboteur», commencent alors à faire douter leurs adversaires qui multiplient les fautes.

A la 36è mn sur coup de pied arrêté dans l’axe central de la défense béninoise, Franck Lassina Traoré d’une frappe sèche permet aux Etalons d’ouvrir le score. A 1-0, les Ecureuils, titillés, essayent de revenir au score. La pression des poulains de l’entraineur Oumar Tchomogo finira par payer à la 41è mn grâce à Ibrahim Ogoula qui égalise suite à un cafouillage dans la défense burkinabè. C’est sur ce score que l’arbitre central, Gustave Tohouegnon renvoie les deux équipes dans les vestiaires.

A la reprise, les Béninois mettent à nouveau la pression sans pourtant convaincre. A la 51è mn, Yacouba Coulibaly offre le second but à Mohamed Sidney Sylla sur un plateau d’or mais celui-ci trouve le décor. A la 63è mn, suite à une double blessure, Yacouba Coulibaly cède sa place à Sévérain Traoré. Malgré cette sortie tant souhaitée par certains supporters béninois dans les tribunes, les Béninois n’arrivent pas à contenir les assauts des Etalons. A la 76è mn, Lassina Traoré signe son doublé et permet aux Etalons locaux de marquer le second but. A la 82è mn, le Bénin obtient un pénalty qui sera transformé par Seïbou Mama.

Match satisfaisant pour Saboteur pour qui le niveau de jeu des Etalons est «très positif». «Nous avions mis un dispositif contraire à celui du match aller. L’adversaire avait préparé sa réplique en fonction du match aller également et c’est ce qui a donné ce beau match et ce résultat», a laissé entendre Saboteur à la fin de la rencontre.
 

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Sondage

Pour lutter contre le terrorisme, le maire de Ouagadougou propose à chaque Burkinabè de céder un mois de revenus à titre d’effort de guerre. Selon vous, cette proposition est:

OFFRE CANAL+

Rejoins-nous sur Facebook

ACTUELLEMENT DANS VOS KIOSQUES

NEWSLETTER

Abonnez vous à notre bulletin d'informations pour être quotidiennement informé