Aujourd'hui,
URGENT
Burkina: la conférence internationale sur l’élimination des mutilations génitales féminines se tiendra à Ouagadougou du 22 au 25 octobre
Pays-Bas: la justice permet l’inscription «sexe neutre» sur une carte d’identité (RFI)
Djibo: plusieurs présumés terroristes s'évadent dans l'attaque de la brigade de gendarmerie de la ville ce 18 octobre dans la nuit
Coopération: Jean Yves le Drian  réaffirme le soutien de la France au Burkina dans la lutte contre le terrorisme  
Burkina: Aminata SANA/CONGO est nommée Ambassadeur extraordinaire et plénipotentiaire  du Burkina en République Fédérative du Brésil
Afghanistan: le chef de la police de Kandahar tué à deux jours des élections
Russie: au moins 18 morts lors d'une attaque dans un collège technique en Crimée
Burkina: en 2018, les actions de soutien aux personnes vulnérables s’élèvent à 81 milliards FCFA (AIB)
Football: les Étalons font match nul 0-0 face au Botswana et perdent la première place du groupe I au profit de la Mauritanie
Burkina: l’arrimage du fichier électoral à la base de données de l’Oni inquiète toujours l’opposition politique

SPORT

L’Assemblée nationale, en partenariat avec le ministère des Sports et Loisirs d’une part et la Fédération burkinabè de football (FBF) d’autre part, a décidé d’être donatrice et promotrice d’une coupe en football. La cérémonie de signature de la convention est intervenue ce lundi 13 mars 2017 à Ouagadougou.


Cette convention tripartite a pour objectif de définir le rôle de chaque partie prenante dans l’organisation du tournoi du football initié et financé par l’Assemblée nationale burkinabè. Selon le président de la Commission en charge des Affaires sociales et culturelles, Yahaya Zoungrana, son organisation sur le terrain est confiée au ministre des Sports et à la FBF qui sont chargés respectivement de la mise en œuvre du projet sportif et à l’organisation de la compétition de l’Assemblée nationale en cadet et minime.

La vision de l’initiateur, Salifou Diallo, peut se décliner en trois points. Il s’agit d’implémenter une activité rentrant dans le cadre de l’axe 2 du plan stratégique de l’Assemblée nationale qui concerne la représentation et le rayonnement de l’Institution, de contribuer à la perfection des jeunes footballeurs talentueux pour assurer une relève régulière aux Etalons séniors. «Pour ce faire, la présente convention indique qu’il est de la responsabilité du Ministère des Sports et de la FBF de donner une suite heureuse après la fin du tournoi», a affirmé Salifou Diallo.

Enfin, la troisième vision est de rassembler les députés d’une même province et région et créer une synergie d’actions pour booster les équipes de leur province et région vers la victoire finale.

Pour lui, ce tournoi a pour but de promouvoir à l’intérieur du pays et sur tout le territoire national le sport et encourager la jeunesse à la pratique du sport et du football. Cette convention a été rendu possible grâce à l’Assemblée nationale à travers son plan stratégique, et aux partenaires au développement d’une somme d’environ 20 milliards de F CFA. «A travers son plan stratégique dans son axe 2 de promouvoir le sport et la culture et renforcer le lien de l’Assemblée avec la population à la base, c’est dans cette optique que nous avons voulu que tous les députés s’impliquent province par province indépendamment de leur parti politique pour aider à l’émergence des nouvelles valeurs sures en matière de sport», a clarifié le président de la Représentation nationale.

La FBF dit mesurer l’importance de cet acte. «Au niveau de la FBF, nous remercions l’initiateur et nous mesurons toute l’importance de cet acte et en tant que président de la Fédération, nous comptons mettre tout en œuvre pour que tous les objectifs qui nous sont assignés soient pleinement atteints» a rassuré le président Sita Sangaré. Et le ministre des Sports, Tairou Bangré, qui s’est réjouir de cet acte car, pour lui, la qualité du sport commence par la jeunesse.

L’ouverture de cette compétition est prévue pour le 25 mars de cette année à Kaya et la finale aura lieu à Bobo-Dioulasso. Il est à noter que cette compétition regroupera près de 6800 jeunes. Le volet culturel et d’autres sports seront pris en compte d’ici l’année prochaine, foi de l’initiateur. L’Assemblée nationale s’est engagée à réaliser ce tournoi chaque année sur la période 2017-2020.

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Des mots pour le dire...

Sondage

Pour enrayer la montée du terrorisme au Burkina, la France se dit disposée à lui apporter le même soutien militaire qu’au Mali. Selon cette aide est:

OFFRE CANAL+

Rejoins-nous sur Facebook

ACTUELLEMENT DANS VOS KIOSQUES

NEWSLETTER

Abonnez vous à notre bulletin d'informations pour être quotidiennement informé