Aujourd'hui,

SOCIETE

L’armée burkinabè a affirmé avoir neutralisé mardi, 80 terroristes, récupérer une centaine de motos, de l’armement et des munitions «en grande quantité», durant sa riposte contre une attaque terroriste qui a ôté la vie 42 personnes dont 7 soldats à Arbinda (Nord). Une dépêche de l'Agence d'information du Burkina (AIB).

L’armée burkinabè, dans un communiqué, a précisé que cette «action héroïque» de neutralisation des 80 terroristes, a été menée durant des heures par des soldats «déterminés et audacieux» qui ont bénéficié d’une couverture aérienne, pendant «la traque» de l’ennemi.

Mardi matin, «un nombre important de terroristes» avaient attaqué simultanément le détachement militaire de Arbinda (Soum, Nord) et des populations civiles, indique la grande muette.

Le communiqué informe que l’armée a enregistré sept pertes (quatre militaires et trois gendarmes) et une vingtaine de blessés. «Plusieurs victimes civiles ont été également dénombrées» durant l’attaque terroriste, ajoute la même source sans donner de détails.

Le président du Faso Roch Kaboré a précisé que ce sont 35 civils en majorité des femmes qui ont été tués. Il a décrété un deuil national de 48 heures (mercredi et jeudi) en la mémoire des disparus.

L’armée burkinabè qui jusque-là semblait subir les offensives des groupes armées, est montée d’un cran ces dernières semaines, traquant les terroristes dans leurs derniers retranchements.

Agence d’information du Burkina

Sondage

Un rapport de l’Assemblée nationale préconise le découplage des législatives et de la présidentielle et la tenue des législatives en 2021 à cause de la situation sécuritaire. Partagez-vous cet avis ?

OFFRE CANAL+

ACTUELLEMENT DANS VOS KIOSQUES

NEWSLETTER

Abonnez vous à notre bulletin d'informations pour être quotidiennement informé