Aujourd'hui,

POLITIQUE

Ceci est un message de l’Union pour le progrès et le changement (UPC) à l’occasion de la célébration de la fete du travail ce 1er mai. Pour le parti d’opposition, le gouvernement doit saisir cet instant « pour instaurer enfin un dialogue sincère et fécond avec les organisations de travailleurs, dans le but d’apaiser le climat social »

«  l’instar des autres pays, le Burkina Faso célèbre ce mardi 1er mai 2018, la 132ème fête internationale du travail. 

A l’ensemble des travailleurs, aux employeurs et aux organisations syndicales, l’UPC souhaite une bonne fête. 

Pour notre parti, le gouvernement doit saisir l’occasion du 1er mai pour instaurer enfin un dialogue sincère et fécond avec les organisations de travailleurs, dans le but d’apaiser le climat social. 

En ce jour dédié au travail, l’UPC a une pensée à l’endroit de ceux qui ont perdu leurs emplois, et ceux qui attendent d’intégrer le monde du travail. Il appartient aux dirigeants de notre pays de créer des conditions d’emplois stables et décents pour les citoyens, surtout les jeunes. Du reste, cela fait partie des engagements de campagne du Président Roch Marc Christian KABORE. 

La crise du travail a un lien avec l’insécurité auquel notre pays fait face. Il nous faut donc affronter cette crise avec détermination et méthode.

Excellente fête de travail à toutes et à tous ! 

Pour le Bureau politique national de l’UPC, 

Le Porte-parole, 

Rabi YAMEOGO »

 

 

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Sondage

Comment appréciez-vous la gestion de la pandémie Covid-19 par les autorités du Burkina Faso?

OFFRE CANAL+

ACTUELLEMENT DANS VOS KIOSQUES

NEWSLETTER

Abonnez vous à notre bulletin d'informations pour être quotidiennement informé