Aujourd'hui,
URGENT
Covid-19: la vaccination des Burkinabè débutera dans la première semaine de juin 2021.
Santé : un premier lot de 115.000 doses de vaccins contre la Covid-19 est arrivé au Burkina Faso. 
Oudalan: les populations de Tin Akof se réfugient près du camp militaire après une attaque terroriste. 
Santé: l'OMS valide le vaccin chinois Sinopharm pour usage d'urgence contre la Covid-19. 
Sécurité alimentaire: le CILSS prévoit une saison pluvieuse humide pour la campagne agricole 2021-2022. 
Coopération: le président Xi Jinping réaffirme l’engagement de la Chine en faveur de la solidarité et de la coopération avec l’Afrique.
Politique: Alassane Bala Sakandé rejette un appel de jeunes pour sa candidature à la présidentielle 2025. 
Somalie: l’Union africaine a nommé l’ancien président du Ghana, John Mahama, au poste de Haut représentant. 
Football: la CAF décide du report des éliminatoires de la Coupe du monde de la Fifa Qatar 2022.
Yako : un enfant de près de 14 ans s’est donné la mort jeudi, par pendaison au secteur n°4 de Yako (AIB).  

SOCIETE

Un pistolet automatique et des minutions, des engins à deux (02) roues, des téléphones portables et du numéraire sont entre autres objets saisis des mains d’un gang fort de trois (03) membres par le Commissariat de Police de l’Arrondissement n°05 (ex-Bogodogo) de Ouagadougou. Spécialisés dans les agressions et vols à main armée, ces présumés malfrats, tous des récidivistes, arpentaient presque toutes les artères de la capitale burkinabè pour commettre leurs forfaits.

Prenant d’assaut les ruelles de la ville, ils cambriolaient les véhicules dont les propriétaires sont absents et emportaient tout objet de valeur trouvé à l’intérieur. En outre, à l’aide d’un engin dont ils ont pris le soin de décrocher l’immatriculation pour ne pas être identifiable, ils filaient les personnes qui roulaient sur des motos de type « Original » et dès que l’opportunité se présentait, ils les tenaient en respect par des menaces et des intimidations et récupéraient tout ce qu’ils trouvaient de valeur sur elles. Et dans leurs opérations, ils n’hésitaient pas à faire usage de leur arme à feu en cas de résistance. 

Les engins ainsi volés étaient par la suite convoyés dans une zone frontalière pour y être écoulé à des prix dérisoires allant de 75.000 à 300.000 FCFA selon l’état et la qualité de l’engin.  

Il est à noter qu’entre fin septembre à novembre 2022, le gang a réussi à mener plus d’une dizaine d’opérations dans plusieurs quartiers de la seule ville de Ouagadougou. 

La Police Nationale remercie encore une fois les populations pour leur collaboration qui a permis d’engranger ce résultat. Par ailleurs, elle tient à les rappeler l’impérieuse nécessité d’être prudentes et de demeurer toujours vigilantes, surtout à l’orée de cette période de fêtes de fin d’année où l’insécurité semble connaitre un essor. Les numéros verts que sont : les 17, 16 et 1010 sont toujours disponibles pour dénoncer tout cas suspect aux forces de sécurité.

Source : Police nationale

Sondage

Rien n'a été trouvé!

Rejoins-nous sur Facebook

NEWSLETTER

Abonnez vous à notre bulletin d'informations pour être quotidiennement informé