Aujourd'hui,
URGENT
Covid-19: la vaccination des Burkinabè débutera dans la première semaine de juin 2021.
Santé : un premier lot de 115.000 doses de vaccins contre la Covid-19 est arrivé au Burkina Faso. 
Oudalan: les populations de Tin Akof se réfugient près du camp militaire après une attaque terroriste. 
Santé: l'OMS valide le vaccin chinois Sinopharm pour usage d'urgence contre la Covid-19. 
Sécurité alimentaire: le CILSS prévoit une saison pluvieuse humide pour la campagne agricole 2021-2022. 
Coopération: le président Xi Jinping réaffirme l’engagement de la Chine en faveur de la solidarité et de la coopération avec l’Afrique.
Politique: Alassane Bala Sakandé rejette un appel de jeunes pour sa candidature à la présidentielle 2025. 
Somalie: l’Union africaine a nommé l’ancien président du Ghana, John Mahama, au poste de Haut représentant. 
Football: la CAF décide du report des éliminatoires de la Coupe du monde de la Fifa Qatar 2022.
Yako : un enfant de près de 14 ans s’est donné la mort jeudi, par pendaison au secteur n°4 de Yako (AIB).  

SOCIETE

Le ministre de la Santé et de l’Hygiène publique, Dr Robert Kargougou, a présidé le vendredi 3 juin 2022 à Ouagadougou, la cérémonie de prestation de serment et de sortie des diplômés de la première promotion  « Licence en Sciences infirmières et obstétricales » de l’Ecole nationale de santé publique.

La toute première promotion de licence en Sciences infirmières et obstétricales de l’Ecole nationale de santé publique (ENSP) est baptisée « nouvelle vision de l’offre de soins ». La prestation de serment a eu lieu le vendredi 3 juin 2022 à Ouagadougou sous le thème  « Universitarisation des offres de formation à l’ENSP : Un impératif pour améliorer la qualité de soins ». La cérémonie a été parrainée par Pr Rabiou Cissé et présidée par le ministre de la Santé et l’Hygiène publique, Dr Robert Kargougou.

L’universitarisation des offres de formation émane d’une volonté et d’un engagement des plus hautes autorités à relever le niveau de formation dans certaines filières dans un environnement international et sous régional marqué par l’exigence d’une évolution globale qualitative des offres de formation.

Pour le ministre en charge de la santé, la réforme Licence, Master, Doctorat (LMD) vise à restructurer l’ensemble des diplômes universitaires pour harmoniser et rendre compatibles les cursus de l’enseignement supérieur et favoriser la mobilité des étudiants. « Cette année, à travers cette sortie de promotion, l’Ecole nationale de santé publique mettra à la disposition des structures publiques et privées de santé 2302 agents de santé et paramédicaux, Sages-femmes et maïeuticiens d’Etat qui renforceront les effectifs existants. S’ajoute à cet effectif, 278 professionnels composés d’attachés de santé » a souligné Dr Kargougou, ministre en charge de la santé.

Selon lui, le nom de baptême de cette première promotion est en parfaite cohérence avec la vision du ministère. Le parrain, Pr Rabiou Cissé, a mis l’accent sur le contexte marqué par les exigences de la satisfaction des besoins sociaux de base, de la recherche de la qualité dans l’offre des soins et des services de santé. Tout en rassurant ses filleuls qu’ils disposent dors et déjà la compétence nécessaire pour une riche carrière dans le domaine, il n’a pas manqué de leur prodiguer des conseils.

Il a terminé par réaffirmer sa disponibilité à les accompagner dans cette nouvelle vie professionnelle. Pr Edgar Ouangré, Directeur général de l’ENSP a présenté brièvement sa structure et a fait une synthèse de la situation des résultats. Le délégué du personnel Ousmane Dao et le délégué des élèves Bintou Sanou, ont chacun à son niveau égrené un chapelet de doléances qui va de l’amélioration des soins de santé de qualité à la condition de travail.

DCPM/Santé