Aujourd'hui,
URGENT
Afrique: 45 millions de personnes menacées par la famine en Afrique Australe
Médias: le Synatic annonce un sit-in (22 et 23 janvier) et une grève générale de 48 heures (du 29 au 30 janvier 2020)
Burkina: le tribunal militaire a condamné lundi 13 janvier 2020 les accusés à payer 947 279 507 FCFA aux victimes du putsch manqué de 2015.
Burkina: les autorités coutumières et religieuses «lancent un appel à l’union et à la cohésion nationale»
Burkina: le gouvernement crée la Brigade centrale de lutte contre la cybercriminalité pour lutter contre les infractions liées aux TIC
Brexit: les députés britanniques valident l'accord négocié par Boris Johnson
Burkina: 8 143 pèlerins burkinabè ont effectué le hadj 2019 au cours duquel six décès ont été constatés
Burkina: 233 heures de coupures d’électricité en 2018 contre 155h en 2017 (AIB)
Pétrole: la Chine ouvre son secteur pétrolier aux entreprises étrangères (RFI)
Angola: 41 morts dans des pluies torrentielles en moins de 24 heures (Africanews)

SOCIETE

Le Commissariat de Police de l’Arrondissement de Boulmiougou a mis aux arrêts un groupe de trois (03) individus soupçonnés d’avoir commis un nombre important d’actes de grand banditisme au cours de ces derniers mois.


En effet, depuis déjà plusieurs mois, ledit Commissariat de Police enregistre de façon récurrente, des plaintes pour vols à main armée (attaques à main armée) sur les chemins publics ou dans les domiciles, vols avec effraction (cambriolages), etc. Suite à des investigations menées, sa Brigade de Recherches a pu interpeler trois (03) individus faisant partie d’un groupe de malfrats qui seraient spécialisés dans les vols et recels de vélomoteurs et d’appareils électroménagers.

Les noms des personnes suspectes sont les suivants:

- Albert N. (NANA);
- Arzouma Désiré Y. (YAMEOGO) dit Rachid;
- Issaka L. (LENGLENGUE) alias Wountang.

Ces personnes ont été interpellées grâce au jeu des réquisitions adressées aux sociétés de téléphonies mobiles et la collaboration de certaines personnes. Cependant, d’autres individus suspects qui seraient membres de ce groupe courent toujours car ayant eu vent des opérations en cours.

Certains membres du groupe ont pour rôle de repérer les domiciles de personnes prétendument aisées ou pouvant détenir chez elles de fortes sommes d’argent tandis que d’autres sont chargées de s’introduire par effraction ou par un passage (portes des arrières cours) laissé négligemment ouvert par les propriétaires des lieux, pour obliger les victimes, au moyen d’armes à feu ou d’armes blanches, à leur remettre leurs biens.
Par ailleurs, il arrive quelques fois, que ces malfrats repèrent les victimes dans certains endroits où elles seraient susceptibles d’y avoir retiré d’importantes sommes d’argent (banques, caisses populaires, agences Western Union, agences Airtel money, etc..) ou les individus prétendument fréquentés par des aisés (grands hôtels, grand restaurants, aéroports, etc…) et les suivent jusqu’à leurs domiciles pour enfin communiquer leurs localisations géographiques à leurs acolytes qui y opèrent plus tard, souvent très tard dans la nuit.

Les objets suivants ont été saisis entre leurs mains:


* Six (06) vélomoteurs composés comme suit:
* Deux (02) vélomoteurs de marque « YAMAHA » 135 couleur rouge-blanche;
* Un (01) vélomoteur de marque « Crypton »;
* Un (01) vélomoteur de marque « Exciter »;
* Un (01) vélomoteur de marque « Force X »;
* Un (01) vélomoteur de marque « VEGA R.R » de couleur rouge noire;
* Deux (02) réfrigérateurs de marques « LG » et « Sharp »;
* Deux (02) radios boomer;
* Trois (03) décodeurs;
* Deux (02) tables à télé;
* Quatre (04) chaises en plastique;
* Seize (16) téléviseurs écran plasma de diverses marques.

Conseils pratiques à l’attention du public:
L’insécurité sévit actuellement dans nos quartiers et sous divers aspects. Que devons-nous faire pour la réduire efficacement ?
La Police Nationale lance un appel au renforcement de la collaboration communautaire voire populaire en vue de lutter réellement et efficacement contre le grand banditisme sous toutes ses formes. Pour rappel, les numéros verts suivants mis à votre disposition: le 17 (Police Nationale), le 16 (Gendarmerie Nationale) ou le 1010 (Centre National de Veille et d’Alerte) pour dénoncer tout cas suspect aux forces de sécurité.

La Police Nationale, une force publique au service des citoyens

Division de la Communication et des Relations Publiques de la Police Nationale

Sondage

Pour lutter contre le terrorisme, le maire de Ouagadougou propose à chaque Burkinabè de céder un mois de revenus à titre d’effort de guerre. Selon vous, cette proposition est:

OFFRE CANAL+

Rejoins-nous sur Facebook

ACTUELLEMENT DANS VOS KIOSQUES

NEWSLETTER

Abonnez vous à notre bulletin d'informations pour être quotidiennement informé