Aujourd'hui,
URGENT
Covid-19: la vaccination des Burkinabè débutera dans la première semaine de juin 2021.
Santé : un premier lot de 115.000 doses de vaccins contre la Covid-19 est arrivé au Burkina Faso. 
Oudalan: les populations de Tin Akof se réfugient près du camp militaire après une attaque terroriste. 
Santé: l'OMS valide le vaccin chinois Sinopharm pour usage d'urgence contre la Covid-19. 
Sécurité alimentaire: le CILSS prévoit une saison pluvieuse humide pour la campagne agricole 2021-2022. 
Coopération: le président Xi Jinping réaffirme l’engagement de la Chine en faveur de la solidarité et de la coopération avec l’Afrique.
Politique: Alassane Bala Sakandé rejette un appel de jeunes pour sa candidature à la présidentielle 2025. 
Somalie: l’Union africaine a nommé l’ancien président du Ghana, John Mahama, au poste de Haut représentant. 
Football: la CAF décide du report des éliminatoires de la Coupe du monde de la Fifa Qatar 2022.
Yako : un enfant de près de 14 ans s’est donné la mort jeudi, par pendaison au secteur n°4 de Yako (AIB).  

SOCIETE

Suite à l’arrivée à Tougan de plus de 5000 personnes fuyant les attaques de groupes armés dans la région de la Boucle du Mouhoun au Burkina Faso, l'Union européenne a octroyé un financement de 150 000 Euros (98,393,550 FCFA) pour leur porter assistance. 

Ces fonds européens permettront à la Croix-Rouge du Burkina Faso de coordonner une aide d'urgence pour les besoins de base les plus urgents des nouveaux déplacés les plus vulnérables. 

Environ 750 familles bénéficieront d'une aide alimentaire, d'abris et d'articles ménagers de première nécessité, ainsi que de conditions d'hygiène et d'assainissement améliorées afin d’éviter la propagation de maladies. Cette aide humanitaire se fera également sous forme de transferts d'argent pour la couverture des besoins alimentaires. 

Des abris temporaires seront construits pour les 225 familles qui n'ont pas pu se reloger au sein des communautés d'accueil. Les interventions seront accompagnées de sessions de sensibilisation à l’hygiène et sur le risque de maladies d'origine hydrique et de paludisme, en plus de soins de santé et de protection.

Ce financement s’inscrit dans le cadre de la contribution globale de l’UE au Fonds d’urgence pour les secours en cas de catastrophe (DREF) de la Fédération internationale des sociétés de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge (FICR).

Depuis 2016, le Burkina Faso fait face à des attaques perpétrées par divers groupes armés ayant conduit au déplacement forcé de près d’1,5 million de personnes. Les zones les plus touchées sont les régions du Sahel, de la Boucle du Mouhoun, du Centre-Nord, de l'Est et du Nord qui partagent la frontière avec le Mali et le Niger. Ces attaques exacerbent la crise humanitaire déjà grave dans le pays (insécurité alimentaire, climat et mouvements de population internes et en provenance des pays voisins). 

La province du Sourou est une zone particulièrement touchée par la crise sécuritaire et les mouvements de population. En tant que capitale provinciale, Tougan est la destination privilégiée des déplacés internes en quête de sécurité car elle compte le plus grand nombre d'écoles, de centres de santé et de forces de sécurité actives. 

Au 30 octobre 2021, la ville avait enregistré 7 045 déplacés internes. À ces chiffres s'ajoutent 5 000 nouveaux déplacés internes arrivés par vagues entre le 12 et le 18 novembre. 

Contexte 

L’Union européenne, avec ses États membres, est le premier donateur d’aide humanitaire au monde. L’aide d’urgence est l’expression de la solidarité européenne avec les personnes qui en ont besoin à travers le monde. Elle vise à sauver des vies, à prévenir et à atténuer la souffrance humaine et à préserver l’intégrité et la dignité humaine des populations victimes de catastrophes naturelles et de crises d’origine humaine.

Par l’intermédiaire du service de protection civile et d’opérations d’aide humanitaire de la Commission européenne (ECHO), l’Union européenne aide chaque année des millions de victimes de conflits et de catastrophes. À travers son siège à Bruxelles et son réseau mondial de bureaux locaux, l’UE fournit une assistance aux personnes les plus vulnérables sur la seule base des besoins humanitaires.