Aujourd'hui,
URGENT
Justice: Jean Claude Bouda recouvre la liberté 5 mois après sa détention à la Maco. 
Burkina:  18 Burkinabè meurent dans un accident à l'entrée de Bouaké en Côte d'Ivoire (conseil des ministres).       
Mali: plus de 100 djihadistes libérés en vue d’un échange pour obtenir la libération de Soumaïla Cissé et Sophie Pétronin (AFP).
Togo: la BOAD injecte 20 milliards FCFA dans le projet cimentier du magnat Burkinabè Inoussa Kanazoé.
Présidentielle/2020: la jeunesse de l’Union pour le progrès et le changement collecte 26 millions de FCFA pour la caution de Zéphirin Diabré.
Sécurité: le Soudan détruit 300.000 armes à feu illégales dans le cadre du projet national de collecte d'armes
Santé: le Bénin lance la construction d'un Centre hospitalier et universitaire de référence dans la sous-région ouest-africaine.  
Présidentielle/2020 : le dossier du candidat Roch Marc Christian Kaboré déposé par Simon Compaoré, président du MPP, parti au pouvoir. 
Burkina: Mahamadi Kouanda démissionne du Congrès pour la démocratie et le progrès (CDP, ex parti au pouvoir).
Burkina: le Premier ministre appelle à la mise en place d’un «système de commande publique efficient».

SOCIETE

Quinze vélomoteurs, cinq téléviseurs, six téléphones portables, trois boomers, deux cartons de ventilateurs, un véhicule et la somme 500 000 francs CFA, tel est le lot de matériels saisi par le commissariat central de police de la ville de Ouagadougou entre les mains de six délinquants.

Spécialisés dans les vols et recels d’engins à deux roues, ces malfrats, tous des repris de justice et dont l’âge est compris entre 17 et 54 ans, écumaient la capitale du Burkina Faso.

A l’instar de plusieurs réseaux de malfrats déjà démantelés par les services de police, le mode opératoire de ces deux groupes consistait à identifier les lieux de fréquentations de leurs victimes, à visiter nuitamment leurs domiciles en emportant avec eux tout objet de valeur, et les biens ainsi acquis écoulés sur le marché grâce à des receleurs.  

Aussi, la police nationale, une fois de plus, traduit sa reconnaissance à tous ceux qui ont œuvré à ses côtés pour l’atteinte de ces résultats. 

Elle invite, par ailleurs, la population à toujours collaborer avec les Forces de défense et de sécurité en dénonçant tout comportement suspect via les numéros verts suivants: 16; 17; 1010.

Source: Police nationale du Burkina Faso