Aujourd'hui,
URGENT
Justice: le procureur du Faso se défend d'avoir voulu humilier l'homme d'affaires Inoussa Kanazoé.
Paludisme : environ 9,8 millions de cas de  enregistrés au Burkina au cours de l'année 2016 (PNLP). 
Santé: le paludisme a tué, l'an dernier, 4.000 personnes dont 3.000 enfants au Burkina (PNLP).
Ouaga : des commerçants manifestent devant le palais de justice pour demander la libération de l’homme d’affaires Inoussa Kanazoé.
Enseignement : le Président du Faso offre 3025 livres d’une valeur de 56 millions de F CFA aux universités publiques du Burkina Faso.
France: le candidat des Républicains, François Fillon, appelle à voter pour Macron au second tour.
France: Emmanuel Macron et Marine Le Pen qualifiés pour le second tour de la présidentielle  (Estimation).
Football:  le président de la FBF, Sita Sangaré,nommé membre de la commission de développement de la FIFA.
Immigration: partis en Libye à la recherche de l’eldorado, 154 burkinabè ont été rapatriés ce 20 avril au Burkina.
Médias: après 4 ans d’interruption, la radio rurale a officiellement redémarré ses activités, le 20 avril 2017.

SOCIETE

Faisant suite à une information reçue le 20 janvier 2017, le Commissariat de Police de l’Arrondissement de Baskuy a mis hors d’état de nuire une bande de malfaiteurs qui évoluaient dans la ville de Ouagadougou.


Le groupe est composé ainsi qu’il suit :

- SAWADOGO Inoussa, 29 ans, mécanicien domicilié au secteur 40 de Ouagadougou;
- SORE Zakaria, 38 ans, employés de commerce domicilié au secteur 38 de Ouagadougou;
- SAWADOGO Seydou, 42 ans, démarcheur domicilié au secteur 35 de Ouagadougou;
- ILBOUDO Moumouni, 39 ans, mécanicien domicilié au secteur 40 de Ouagadougou;
- COMPAORE Issaka, 32 ans, mécanicien domicilié au secteur 36 de Ouagadougou;
- SANKARA Ousmane, 45 ans, employé de commerce domicilié au secteur 38 de Ouagadougou.

Le groupe vole les engins à deux roues dans les domiciles privés et dans les lieux publics. Dans les domiciles privés, ils procèdent par effraction des portes. Dans les lieux publics, ils procèdent par observation des victimes et lorsque ces dernières s’éloignent de leurs engins, ils s’emparent desdits engins et disparaissent. Les vélomoteurs volés subissent des modifications par changement de couleurs, falsification des numéros de séries, habillage cumulé d’accessoires avant d’être vendus ou utilisés par les auteurs eux-mêmes. D’autres engins sont démontés ou vendus en pièces détachés.

Ce groupe a à son actif plusieurs cas de vols d’engins à deux (02) roues dans la ville de Ouagadougou et les biens suivants ont été saisis entre leurs mains :
• Treize (13) vélomoteurs toutes marques confondues;
• Trois (03) blocs moteurs;
• Des pièces de vélomoteurs (pose-pieds, capot, etc.)

C’est le lieu de dire merci à tous ceux qui, de près ou de loin, ne ménagent aucun effort pour nous donner les informations nécessaires au succès de notre mission.
Nous rappelons les numéros verts qui sont: le 17 pour la Police Nationale, le 16 pour la Gendarmerie Nationale et 1010 pour le Centre National de Veille et d’Alerte.
La Police Nationale, une force publique au service des citoyens

Division de la Communication et des Relations Publiques de la Police