Aujourd'hui,
URGENT
Covid-19: les cas confirmés en Afrique dépassent la barre du million. 
Burkina: la Semaine nationale de la culture ne se tiendra pas en 2020 à cause de la Covid-19 (ministre de la Culture).
Liban : au moins quatre Burkinabè blessés dans l'explosion survenue au port de Beyrouth (bilan provisoire). 
Liban: les locaux du Consulat honoraire du Burkina Faso endommagés dans l'explosion survenue au port de Beyrouth. 
Kantchari: Bapandi Ouoba, policier municipal, tué dans la nuit du 3 au 4 août 2020 à son domicile par des hommes armés non identifiés.
Ouahigouya: décès de la mère de l’ancien président de l’Assemblée nationale, feu Dr Salifou Diallo, ce 31 juillet 2020. 
Burkina: le BEPC a enregistré un taux de succès de 36,47% contre 26,62% en 2019.
Burkina: le CEP a enregistré un taux de succès de 66,06% contre 55,11% en 2019. 
Burkina: le CAP et le BEP ont enregistré un taux de succès de 63,37% contre 46,86% en 2019. 
Mali: Al-Qaida revendique l'attaque qui a tué un soldat français -brigadier Tojohasina Razafintsalaman- le jeudi 23 juillet 2020. 

SOCIETE

Un incendie s’est déclaré dans la forêt classée du Kou, communément appelé « la guinguette de Nasso », à une dizaine de kilomètres à l’ouest de Bobo- Dioulasso, le mercredi 08 février 2017 dans la soirée. Plus de 15 ha de forêt sont partis en fumée. Les causes de l’incendie demeurent jusqu’ici inconnues.


« C’est autour de 8h30, hier, que j’ai été informé de l’incendie. Mais il paraît que c’est depuis la veille, dans la soirée, que les flammes ont commencé dans la forêt. Avec l’appui de quelques gendarmes et des sapeurs-pompiers, nous avons éteint le feu. Mais nous avons été surpris de voir un autre incendie dans la soirée... Les causes, nous les ignorons toujours ». Tels sont les explications livrées dans la matinée du vendredi 10 février dernier par le président du comité local de gestion de la forêt classée du Kou, Alexandre Sanou.

Ce dernier n’exclut pas l’hypothèse selon laquelle l’origine de l’incendie est du fait de visiteurs indélicats qui entrent frauduleusement dans la forêt, exploitant une fissure du mur de clôture, pour y camper et nager, alors que la nage est interdite à la guinguette depuis 2004.

Au vu des dommages constatés sur certaines espèces végétales et la faune, la forêt classée du Kou mérite une plus grande protection, surtout lorsqu’on sait que la guinguette représente aussi un important réservoir d’eau pour la nationale de l’eau (Onea).

Serge Maurille (Correspondant à Bobo Dioulasso)