Aujourd'hui,
URGENT
Covid-19: la vaccination des Burkinabè débutera dans la première semaine de juin 2021.
Santé : un premier lot de 115.000 doses de vaccins contre la Covid-19 est arrivé au Burkina Faso. 
Oudalan: les populations de Tin Akof se réfugient près du camp militaire après une attaque terroriste. 
Santé: l'OMS valide le vaccin chinois Sinopharm pour usage d'urgence contre la Covid-19. 
Sécurité alimentaire: le CILSS prévoit une saison pluvieuse humide pour la campagne agricole 2021-2022. 
Coopération: le président Xi Jinping réaffirme l’engagement de la Chine en faveur de la solidarité et de la coopération avec l’Afrique.
Politique: Alassane Bala Sakandé rejette un appel de jeunes pour sa candidature à la présidentielle 2025. 
Somalie: l’Union africaine a nommé l’ancien président du Ghana, John Mahama, au poste de Haut représentant. 
Football: la CAF décide du report des éliminatoires de la Coupe du monde de la Fifa Qatar 2022.
Yako : un enfant de près de 14 ans s’est donné la mort jeudi, par pendaison au secteur n°4 de Yako (AIB).  

SOCIETE

La sous-section du Syndicat des travailleurs de la santé humaine et animale (Syntsha) de l’hôpital Yalgado Ouédraogo avait prévu une marche sur le ministère de la Santé ce jeudi 9 février 2017 et un sit-in demain vendredi 10 février pour dénoncer les agressions dont étaient victimes certains agents de la santé et les mauvaises conditions de vie. Suite à des concertations entre leur syndicat et l’autorité de tutelle, les responsables de la section ont décidé de suspendre la marche de ce jour et le sit-in.

Joint au téléphone ce jeudi  par Fasozine, Hamadi Konfé, le secrétaire général de la sous section, a indiqué que suite aux concertations, le gouvernement a pris des mesures et des engagements en vue de la satisfaction de leur revendication. Il s’agit de l’arrestation et de la mise sous mandat de dépôt de certains agresseurs des agents de la santé, la sensibilisation des populations sur les mesures des gratuités, l’équipement des formations sanitaires en matériels et consommables médicaux et l’amélioration des conditions de vie des agents de la santé.

L’exécutif a pris aussi des mesures en ce qui concerne la section de la loi 081 (statut général de la Fonction publique). Il sera procédé au reversement des agents et au paiement des indemnités d’ici mars-avril 2017.  «Suites à ces engagements et à la bonne volonté des autorités, nous avons décidé de suspendre notre mouvement d’humeur » a précisé M. Konfé.

Faisant suite à cet accord, le ministère de la Santé, via un communiqué avait confirmé l’aboutissement des concertations avec le syndicat. « Le ministre de la Santé tient à remercier et à féliciter le Syntsha pour son sens élevé du dialogue. Il est convaincu qu’ensemble avec toutes les parties prenantes, nous allons construire un système de santé efficace, efficient  et résilient qui réponde aux attentes des vaillantes populations de notre pays » précise le ministère. Et pour matérialiser cet accord, les fruits des négociations feront l’objet d’un procès-verbal qui sera examiné et signé le lundi 13 février prochain.

Dimitri Kaboré