Aujourd'hui,
URGENT
Burkina : 1 034 609 personnes déplacées internes accueillies dans 257 communes (gouvernement). 
Burkina: au moins 25 terroristes neutralisés les 11 et 13 septembre 2020 dans le Soum et le Loroum (Etat-major des armées).
Burkina: 65 partis politiques soutiennent la candidature du président Roch Kaboré, selon le MPP, parti au pouvoir. 
Elections 2020: la date limite de dépôt le 22 septembre pour les législatives et le 2 octobre pour la présidentielle au Burkina.
Burkina: Ouaga enregistre 541 266 candidatures, soit 41,95% du nombre total pour les concours directs de la Fonction publique/2020.
Burkina: 1 290 142 candidatures enregistrées pour 4 721 postes à pourvoir pour les concours directs de la Fonction publique /2020.
Présidentielle/2020: des jeunes collectent 8 millions de Fcfa pour payer la caution du candidat Roch Marc Christian Kaboré.  
Burkina: l’ancien premier ministre Yacouba Isaac Zida sera investi comme candidat à la présidentielle le 25 septembre.
Burkina: le dialogue avec les groupes armés, une «nécessité humanitaire», selon le CICR.
Justice: le juge des référés ordonne l’interdiction immédiate de l’utilisation de l’identité et du logo du CDP par Mahamadi Kouanda. 

SOCIETE

Le magistrat Narcisse Sawadogo et l’homme d’affaires Alassane Baguian qui comparaissait devant la chambre correctionnelle du Tribunal de grande instance de Diebougou ont écopé chacun de 24 mois d'emprisonnement, dont 12 avec sursis. Ils devront aussi payer plus un million (1 000 000) de francs CFA d'amende. 

 La chambre correctionnelle du Tribunal de grande instance de Diebougou, statuant en premier ressort  à rejeté les exceptions de nullité soulevées par les conseils des prévenus et n’a pas retenu chef de diffamation. 

Elle a par contre déclaré les deux hommes coupables de l’infraction de tentative d’escroquerie et a par conséquent condamné chacun d’eux à une peine d’emprisonnement de 24 mois, dont 12 mois assortis du sursis à exécution et à une amende ferme d’un million de francs CFA. Narcisse Sawadogo et Alassane Baguian sont également condamnés solidairement aux dépens. 

Ils étaient accusés d’avoir tenté d’extorquer 70 millions de FCFA au maire de la commune de Ouagadougou, pour mettre un dossier judiciaire sous l’éteignoir.