Aujourd'hui,
URGENT
Covid-19: les cas confirmés en Afrique dépassent la barre du million. 
Burkina: la Semaine nationale de la culture ne se tiendra pas en 2020 à cause de la Covid-19 (ministre de la Culture).
Liban : au moins quatre Burkinabè blessés dans l'explosion survenue au port de Beyrouth (bilan provisoire). 
Liban: les locaux du Consulat honoraire du Burkina Faso endommagés dans l'explosion survenue au port de Beyrouth. 
Kantchari: Bapandi Ouoba, policier municipal, tué dans la nuit du 3 au 4 août 2020 à son domicile par des hommes armés non identifiés.
Ouahigouya: décès de la mère de l’ancien président de l’Assemblée nationale, feu Dr Salifou Diallo, ce 31 juillet 2020. 
Burkina: le BEPC a enregistré un taux de succès de 36,47% contre 26,62% en 2019.
Burkina: le CEP a enregistré un taux de succès de 66,06% contre 55,11% en 2019. 
Burkina: le CAP et le BEP ont enregistré un taux de succès de 63,37% contre 46,86% en 2019. 
Mali: Al-Qaida revendique l'attaque qui a tué un soldat français -brigadier Tojohasina Razafintsalaman- le jeudi 23 juillet 2020. 

SOCIETE

Le Syndicat national des agents des Finances (Synafi) a  entamé depuis le lundi 6 février 2017, un sit-in de 11 jours devant son ministère de tutelle, menaçant de poursuivre avec une grève de 120 jours, si toutefois les promesses de leur premier responsable ne sont pas tenues. Face à cette situation, le ministère de l’économie et des finances a dans un communiqué le mercredi 8 février, indiqué qu’il réitère sa volonté de poursuivre le dialogue en vue de l’instauration d’un climat de travail serein et apaisé au sein de ses structures.


Le Synafi réclame entre autre, le relogement  des agents dans de bonnes conditions de travail  et une meilleure répartition des postes. Dans le communiqué, le ministère en charge des Finances assure qu’il apportera «une réponse durable» au manque d’équité dans la répartition  du Fonds commun (primes), soulevé par le Synafi.

Le ministère précise que «la dynamique en cours, vise à réduire les écarts» entre les montants reçus par les agents  des régies des recettes et ceux reçus par les agents servant dans les autres structures du ministère. Il relève aussi que « des avancées ont été constatées à travers le paiement de la deuxième tranche de l’indemnité de responsabilité financière, l’amélioration du montant du Fonds commun du premier semestre 2016 alloué aux agents des structures autres que les régies de recettes, l’évacuation et le relogement des agents du bâtiment R+4 ».

Le ministère réitère donc sa volonté de « poursuivre le dialogue en vue de l’instauration d’un climat de travail serein et apaisé au sein de ses structures ». Il appelle par ailleurs, le Synafi au dialogue constructif et rassure tous les agents de sa ferme volonté de parvenir à une réponse durable à la question de l’équité dans la clé de répartition du Fonds commun.