Aujourd'hui,
URGENT
Burkina: la suspension d’importation de certains produits a apporté 8 milliards de FCFA aux industries locales (AIB)
Mali: le gouvernement fixe les législatives à mars et avril 2020
Sahel: la France va envoyer des renforts supplémentaires au Sahel, en sus du renfort des 220 soldats annoncé à Pau
Burkina: la loi portant institution de Volontaires pour la défense de la Patrie (VDP) adoptée par l'Assemblée nationale
Burkina: le document de Politique de Sécurité nationale remis au président du Faso
Afrique: 45 millions de personnes menacées par la famine en Afrique Australe
Médias: le Synatic annonce un sit-in (22 et 23 janvier) et une grève générale de 48 heures (du 29 au 30 janvier 2020)
Burkina: le tribunal militaire a condamné lundi 13 janvier 2020 les accusés à payer 947 279 507 FCFA aux victimes du putsch manqué de 2015.
Burkina: les autorités coutumières et religieuses «lancent un appel à l’union et à la cohésion nationale»
Burkina: le gouvernement crée la Brigade centrale de lutte contre la cybercriminalité pour lutter contre les infractions liées aux TIC

SOCIETE

Le Syndicat national des agents des Finances (Synafi) a  entamé depuis le lundi 6 février 2017, un sit-in de 11 jours devant son ministère de tutelle, menaçant de poursuivre avec une grève de 120 jours, si toutefois les promesses de leur premier responsable ne sont pas tenues. Face à cette situation, le ministère de l’économie et des finances a dans un communiqué le mercredi 8 février, indiqué qu’il réitère sa volonté de poursuivre le dialogue en vue de l’instauration d’un climat de travail serein et apaisé au sein de ses structures.


Le Synafi réclame entre autre, le relogement  des agents dans de bonnes conditions de travail  et une meilleure répartition des postes. Dans le communiqué, le ministère en charge des Finances assure qu’il apportera «une réponse durable» au manque d’équité dans la répartition  du Fonds commun (primes), soulevé par le Synafi.

Le ministère précise que «la dynamique en cours, vise à réduire les écarts» entre les montants reçus par les agents  des régies des recettes et ceux reçus par les agents servant dans les autres structures du ministère. Il relève aussi que « des avancées ont été constatées à travers le paiement de la deuxième tranche de l’indemnité de responsabilité financière, l’amélioration du montant du Fonds commun du premier semestre 2016 alloué aux agents des structures autres que les régies de recettes, l’évacuation et le relogement des agents du bâtiment R+4 ».

Le ministère réitère donc sa volonté de « poursuivre le dialogue en vue de l’instauration d’un climat de travail serein et apaisé au sein de ses structures ». Il appelle par ailleurs, le Synafi au dialogue constructif et rassure tous les agents de sa ferme volonté de parvenir à une réponse durable à la question de l’équité dans la clé de répartition du Fonds commun.

Sondage

Pour lutter contre le terrorisme, le maire de Ouagadougou propose à chaque Burkinabè de céder un mois de revenus à titre d’effort de guerre. Selon vous, cette proposition est:

OFFRE CANAL+

Rejoins-nous sur Facebook

ACTUELLEMENT DANS VOS KIOSQUES

NEWSLETTER

Abonnez vous à notre bulletin d'informations pour être quotidiennement informé