Aujourd'hui,
URGENT
Soum: le grand imam de la ville de Djibo a été enlevé ce mardi 11 août 2020 à la mi journée (infowakat.net). 
Sport: la jeunesse de Tampouy rend hommage au défunt journaliste Yannick Sankara à travers le tournoi "Génération consciente". 
Politique: la réception des dossiers de candidature à la présidentielle de 2020 au Burkina Faso fixée du 28 septembre au 3 octobre.
Burkina: un syndicat de journalistes dénonce des intimidations sur les travailleurs des médias publics. 
Culture: le Fonds de soutien du président du Faso aux acteurs culturels reçoit les dossiers de candidature à partir du 12 août 2020. 
Armée: 2250 nouveaux soldats présentés au drapeau le 7 août 2020, au camp militaire Ouezzin-Coulibaly de Bobo-Dioulasso.
Burkina: un rassemblement de soutien à Blaise Compaoré interdit à Ouagadougou. 
Agriculture: les parasites, notamment les chenilles légionnaires, ont été maîtrisés à 98% dans la region du Sud-Ouest (Directeur régional).
Covid-19: l’ambassade de Chine au Burkina offre 10 000 masques et 20 thermomètres au ministère de l’Education nationale.   
Burkina: la police met fin aux activités d’un réseau de présumés malfrats dans la ville de Ouaga détenant 509 cartes bancaires.   

SOCIETE

Suite au communiqué du Maire de la Commune de Ouagadougou Armand Roland Pierre Béouindé portant interdiction de vente d'animaux et de volaille en dehors des marchés à bétail et des espaces autorisés, la police municipale a mené une opération les 26 et 28 juillet 2020. Cette opération a permis de capturer et de mettre en fourrière au total 224 têtes de moutons.

La vente anarchique d'animaux est interdite dans la capitale. Et cette action de la police municipale répond à l'arrêté N°2020-163/CO/M/ DAJC du 22 juillet 2020 portant interdiction de vente d'animaux et de volaille en dehors des marchés à bétail et dans les espaces autorisés dans la commune de Ouagadougou. 

Dans un communiqué en date du 22 juillet 2020, la mairie de Ouagadougou rappelait que «la vente d’animaux et de volailles en dehors des marchés à bétail et des espaces autorisés est strictement interdite dans le territoire communal.» 

Une décision prise, expliquait le communiqué, pour faire respecter «la réglementation de l’occupation du domaine public, l’exercice de la profession de marchand fixe ou ambulant.»

 «Tout animal ou volaille en vente dans la rue ou en dehors des endroits sus-indiqués sera systématiquement confisqué par les services compétents de la Commune de Ouagadougou et vendu aux enchères publiques ou remis aux services publics en charge des œuvres sociales» prévenait le communiqué, publié à l’approche de la Tabaski, période à laquelle des marchands de bétail ou de volaille occupent les coins de rue et divers espaces.