Aujourd'hui,
URGENT
Cyclisme: le Burkinabè 🇧🇫Paul Daumont nominé pour le prix du meilleur cycliste africain de l'année.
États-Unis : Donald Trump autorise le processus de transition vers une administration Biden.  
Burkina: un citoyen américain abattu le 21 novembre 2020, devant le camp Baba Sy de Ouagadougou.      
Burkina: l’Union africaine appelle à des élections apaisées et transparentes. 
Burkina: 860 villages et secteurs ne pourront pas prendre part au scrutin couplé. Cela représente environ 370 000 Burkinabè.
Burkina: 6 490 144 électeurs appelés aux urnes ce dimanche 22 novembre 2020 pour élire le président et les 127 députés pour 5 ans. 
Justice: 4 des 7 prévenus relaxés pour faits non constitués dans le procès du recrutement frauduleux de la CNSS.     
Procès CNSS: Norbert Zèda, ex DRH, écope de 30 mois ferme et 5 ans d’interdiction d’exercer dans la fonction publique. 
Justice: Daniel Sawadogo, ex chef de personnel écope de 20 mois ferme et 5 ans d’interdiction dans la fonction publique (procès CNSS). 
Justice: Natacha Ouédraogo, épouse de l’ex DRH écope de 12 mois ferme dans le procès du recrutement frauduleux de la CNSS. 

SOCIETE

Le ministre de l’Administration territoriale, de la Décentralisation et de la Cohésion sociale, Siméon Sawadogo a animé une conférence de presse le vendredi 26 juin 2020 à Ouagadougou. Cette rencontre avec les médias fait suite à la décision du royaume d'Arabie Saoudite de circonscrire le hadj 2020 seulement aux nationalités résidentes dans le royaume.

Les pèlerins Burkinabè, tout comme ceux des autres pays du monde, non résidants en Arabie Saoudite ne pourront pas effectuer le cinquième pilier de l’Islam à la Mecque cette année.

La pandémie de la maladie à coronavirus qui sévit actuellement a contraint les autorités saoudiennes à prendre des mesures drastiques en limitant la participation seulement à ses nationaux et aux pèlerins étrangers vivant déjà sur le territoire.

Au cours de cette conférence de presse, le ministre d’Etat en charge des cultes, Siméon Sawadogo a indiqué que l'Ambassade du royaume de l'Arabie saoudite, par une note verbale adressée au gouvernement burkinabè en date du lundi 22 juin 2020, annonce que pour cette année le Hadj se tiendra avec la participation d’un nombre très limité de pèlerins de diverses nationalités résident déjà en terre sainte de l’Islam.

«Les autorités saoudiennes qui nous ont communiqué de cette décision soulignent la nécessité de préserver la sécurité et la santé publique mondiale», a-t-il laissé entendre. 

Le ministre d’Etat confie que le gouvernement burkinabè mesure la gravité de la situation sanitaire mondiale et prend acte de la décision des autorités saoudiennes tout en invitant les différents acteurs du hadj 2020 à s’y conformer.

«D’ores et déjà, des dispositions sont prises pour que les inscrits de 2020 soient sécurisés et considérés comme prioritaires pour l’édition 2021», a expliqué Siméon Sawadogo.

Des dispositions sont prises à cet effet pour que les sommes déjà perçues par les agences agréés auprès des candidats au Hadj soient sécurisées sous la responsabilité du secrétariat permanent chargé des pèlerinages religieux.

Direction de la communication et de la presse ministérielle