Aujourd'hui,
URGENT
Burkina: 65 partis politiques soutiennent la candidature du président Roch Kaboré, selon le MPP, parti au pouvoir. 
Elections 2020: la date limite de dépôt le 22 septembre pour les législatives et le 2 octobre pour la présidentielle au Burkina.
Burkina: Ouaga enregistre 541 266 candidatures, soit 41,95% du nombre total pour les concours directs de la Fonction publique/2020.
Burkina: 1 290 142 candidatures enregistrées pour 4 721 postes à pourvoir pour les concours directs de la Fonction publique /2020.
Présidentielle/2020: des jeunes collectent 8 millions de Fcfa pour payer la caution du candidat Roch Marc Christian Kaboré.  
Burkina: l’ancien premier ministre Yacouba Isaac Zida sera investi comme candidat à la présidentielle le 25 septembre.
Burkina: le dialogue avec les groupes armés, une «nécessité humanitaire», selon le CICR.
Justice: le juge des référés ordonne l’interdiction immédiate de l’utilisation de l’identité et du logo du CDP par Mahamadi Kouanda. 
Elections 2020: 1 122 554 nouvelles personnes enrôlées pour un total de 6 492 026 électeurs au Burkina Faso. 
Burkina: 101 civils tués en juillet 2020, dont 39 dans la région du Sahel, 22 à l’Est, 19 au Nord, selon l'ONG Crisis Group. 

SOCIETE

A l’occasion de la fête de Pâques, célébrée dans le monde ce dimanche 12 avril 2020, le cardinal Philippe Ouédraogo, tout juste rétabli du Covid-19 dont il était atteint, adresse ce message aux Burkinabè.  

«Frères et sœurs bien-aimés,

La paix du Seigneur Ressuscité soit avec vous ! En cette année 2020, l’Église universelle célèbre les Festivités Pascales dans un contexte de la pandémie du coronavirus, votre Pasteur a été atteint, et après un séjour dans les établissements de santé hospitaliers, Dieu merci, comme vous pouvez le constater vous-mêmes, tout est rentré dans l’ordre. Toutefois, je dois observer un repos et rester en convalescence pour quelques jours encore avant de vous retrouver.

Gloire soit rendue à Dieu qui m’offre l’opportunité de m’adresser à vous chers fils et filles diocésains et à tous mes amis chrétiens et non-chrétiens. 

Notre Seigneur Jésus-Christ a offert sa vie sur la Croix pour la Rédemption du monde.

Avec lui et à sa suite, j’offre volontiers ce temps d’épreuve et surtout ma prière quotidienne :

• Pour toutes nos frères et sœurs qui ont été emportés par cette pandémie. Je les confie au Seigneur, le Vainqueur de la mort. Je présente mes sincères condoléances et les confie à la consolation maternelle de la Vierge Marie ;

• Pour toutes les personnes malades du Covid-19 ou affectées par d’autres maux ;

• Pour l’arrêt de toutes les tueries perpétrées par les forces du mal ;

• Pour nos gouvernants qui doivent prendre de lourdes décisions pour le bien des citoyens ;

• Pour le personnel soignant qui travaille avec abnégation et professionnalisme pour sauver les vies et anéantir la maladie ;

• Enfin, pour la réconciliation, la justice et la paix au Burkina Faso.

Je voudrais du fond de mon cœur de pasteur et de Père, lancer un grand cri en faveur d’un profond élan de solidarité tant au niveau local que sur le plan régional et international pour les malades du Covid-19.

Le déploiement de moyens adéquats et suffisants s’avère nécessaire pour sauver de nombreuses vies humaines touchées par cette pandémie. «Un seul doigt ne ramasse pas la farine», nous enseigne la sagesse africaine.

Restons unis et solidaires donc pour bouter hors de notre pays et du monde ce fléau redoutable aux conséquences fâcheuses sur les plans sanitaires, socioéconomiques, culturels et spirituels. Je profite également vous inviter à respecter scrupuleusement les mesures barrières pour empêcher la propagation de cette maladie. 

Cette pandémie du coronavirus nous révèle notre fragilité humaine. J’invite chacun à réitérer l’acte de confiance de l’apôtre Pierre au Christ, le sauveur de l’humanité: «Seigneur, vers qui irions-nous ? Tu as les paroles de la vie éternelle !» (Jn6, 68)

La fin du Carême marquée par cette situation de pandémie devient pour tous un temps d’humilité, de confiance totale et d’abandon à l’endroit de notre Maître qui jamais n’abandonne l’homme.

Avec, Lui, dans le mystère pascal, nous vaincrons tout mal. Christ est ressuscité ! Alléluia ! Il est vraiment ressuscité ! Alléluia ! Demeurons dans la joie et la prière constante pour la sanctification du monde ! Daigne le Seigneur Ressuscité et Vivant, bénir notre monde et en particulier notre cher Burkina Faso !

À toutes et à tous, je souhaite de bonnes et saintes fêtes de Pâques !

Fait à Ouagadougou, le 08 avril 2020.»

 

+ Philippe Cardinal OUEDRAOGO

Archevêque Métropolitain de Ouagadougou

 

Sondage

Un rapport de l’Assemblée nationale préconise le découplage des législatives et de la présidentielle et la tenue des législatives en 2021 à cause de la situation sécuritaire. Partagez-vous cet avis ?

OFFRE CANAL+

Rejoins-nous sur Facebook

ACTUELLEMENT DANS VOS KIOSQUES

NEWSLETTER

Abonnez vous à notre bulletin d'informations pour être quotidiennement informé