Aujourd'hui,
URGENT
Burkina: le président du Faso, chef suprême des armées, a réuni ce 23 mai 2020, une session du Conseil supérieur de la défense nationale. 
Guinée: décès à Conakry ce 22 mai 2020 à l’âge de 70 ans, du musicien Mory Kanté, connu pour son titre à succès "Yéké Yéké".  
Burkina: l’ppposition politique exige la levée du couvre-feu instauré depuis le 21 mars dernier dans le cadre de la lutte contre la Covid’1
Covid-19: Des taximen de Ouaga souhaitent faire passer le prix de la course de 300 à 500 FCFA à cause la limitation du nombre de passagers 
Eau: en 2019, le gouvernement a construit 506 km de réseau d’adduction d’eau potable et 188 bornes fontaines en milieu urbain (DSN/PM).
Santé: 150 médecins spécialistes, 500 généralistes, 50 pharmaciens généralistes et 10 pharmaciens spécialistes formés en 2019 (DSN/PM).
Santé: le gouvernement a réalisé 59 CSPS, normalisé 67 autres, lancé les travaux du CHR de Manga et inauguré le CHR de Ziniaré (DSN/PM). 
Burkina : 5 lycées professionnels -1 en finition-, 2 lycées techniques et 8 lycées scientifiques-2 en finition- réalisés en 2019 (DSN/PM). 
Education: 2 578 salles de classes dont 1 167 en cours de finition, réalisés au Burkina à fin 2019 (DSN/PM). 
Burkina: le secteur minier a connu l’entrée en activité de 3 nouvelles mines portant la production d’or à 50 tonnes en 2019 (DSN/PM).

SOCIETE

Dans la région du Centre-Nord lourdement frappée par des attaques terroristes entrainant d’importants déplacements de population, les forces vives ont décidé d’agir. C’est ainsi que ce jeudi 13 février 2020, elles ont lancé le Mouvement agir pour la sécurité et la dignité des populations du Centre-nord (MASDP/CN), pour favoriser le retour des populations victimes d’exactions terroristes, rapporte l’Agence d’information du Burkina.

«Face aux difficultés qui s’accroissent tous les jours, nous pensons que nous ne devrions plus rester dans une posture de réaction mais davantage dans l’action», a déclaré le secrétaire général du MASDP/CN, Saydou Bargo, jeudi lors de la présentation de la structure.

Il a reconnu que la recrudescence des attaques terroristes force les populations à quitter leurs villages. Conséquence : près de 122 468 déplacés dans la seule commune de Kaya et près de 500 000 dans la région du Centre-nord à la date du 07 février 2020.

«L’assistance alimentaire et matérielle n’apporte que maigre consolation à ces personnes qui n’attendent rien d’autre que le retour au bercail», a expliqué le SG, dont les propos sont rapportés par l’AIB.

Selon M. Bargo, il appartient aux populations de trouver des «solutions endogènes» à leurs propres problèmes. D’après lui, l’objectif général du MASDP/CN est de plaider auprès des autorités pour le retour des communautés en toute sécurité dans leurs localités.

A cet effet, le mouvement propose entre autres, l’intégration des civils dans la sécurisation du Burkina Faso et la mise en place d’une cartographie des interventions humanitaires pour faciliter l’acheminement de l’aide.

L'AIB note que le MASDP/CN est dirigé par Samdpawendé Ouédraogo (président), Vincent Sawadogo (vice-président), Saydou Borgo (secrétaire général) et Issaka Sawadogo (porte-parole).