Aujourd'hui,
URGENT
Mauritanie: le président du Faso, Roch Marc Christian Kaboré, prend part ce mardi 30 juin 2020 à à un sommet G5 Sahel-France. 
Tchad: le président Idriss Deby élevé au rang de Maréchal par les députés. 
Burkina: le gouvernement commande 2 700 tonnes de riz pour faire face à la crise humanitaire.
Santé: la République démocratique du Congo déclare la fin d'Ebola à l'est du pays. 
Burkina: le musicien Smarty devient le tout premier Ambassadeur de bonne volonté́ de l’Unicef au Burkina. 
Burkina: le gouvernement et ses partenaires vont injecter 5,2 milliards FCFA dans 12 projets afin de promouvoir l’agriculture contractuelle
Fichier électoral  : le top départ pour l'enrôlement du Centre donné, les équipes d'enrôlement vont officier sur la région du 23 juin au 9 juillet 2020
Burkina: lancement ce 23 juin 2020 des examens franco-arabes du CEP et BEPC. 12 500 candidats concernés par les deux examens.
Covid-19: le grand pèlerinage à la Mecque (Arabie saoudite) aura lieu, mais avec un nombre "très limité" de fidèles. 
Covid-19: le porte-parole du gouvernement, Remi Dandjinou annonce la réouverture prochaine des frontières terrestres et aériennes du Burkina

SOCIETE

Le vissage brillant sous l’effet du soleil de 10h, Hamidou Diallo, tient entre ses mains une petite pile de documents. Dans cette file d’hommes et de femmes qui s’achève sur la table de l’agent technique de l’Office national d’identification (ONI), Hamidou Diallo espère parvenir à se faire enregistrer ce 7 février 2020 pour l’obtention de sa Carte  nationale d’identité (CNIB). «J’ai tenté plusieurs fois d’établir une nouvelles CNIB depuis son expiration en 2018 mais c’était difficile parce que je n’habite pas à Falagountou ville alors que le seul point d’établissement est le commissariat», explique monsieur Diallo, visiblement satisfait que l’opération d’établissement de nouvelle CNIB soit lancée dans la commune.


En effet depuis ce 2 février et sous l’initiative du maire de Falagountou, une équipe de l’ONI  a été à pied d’œuvre pour fournir le précieux sésame à au moins 5000 personnes. «C’est une opération d’établissement de 5000 cartes nationales d’identité au profit des populations», indique le maire Saïdou Maïga. Il explique par ailleurs que l’initiative est née du constat que plusieurs de ses administrés «ont exprimé le besoin d’avoir ce document d’Etat civile sans y parvenir parce que le seul point d’établissement (ndlr : le commissariat de police) ne délivrait pas plus de 50 cartes par semaine.»

Une première opération de l’ONI a pu permettre l’établissement d’un millier de cartes mais selon le premier magistrat de la ville, le besoin était encore pressant d’où l’engament du Conseil municipal de prendre entièrement en charge les 5000 cartes d’identité. Le moins que l’on puisse dire, est qu'à l’image de Hamidou Diallo, ils sont plusieurs centaines à se mobiliser chaque jour pour remplir les formalités. Au premier jour de cette opération qui a duré une semaine, plus de 400 personnes avaient pu remplir les formalités. À la clôture de l’opération le 9 février dernier, l'objectif des 5000 personnes a été atteint, d’où la satisfaction des premier responsables de la commune de Falagountou.