Aujourd'hui,
URGENT
Mauritanie: le président du Faso, Roch Marc Christian Kaboré, prend part ce mardi 30 juin 2020 à à un sommet G5 Sahel-France. 
Tchad: le président Idriss Deby élevé au rang de Maréchal par les députés. 
Burkina: le gouvernement commande 2 700 tonnes de riz pour faire face à la crise humanitaire.
Santé: la République démocratique du Congo déclare la fin d'Ebola à l'est du pays. 
Burkina: le musicien Smarty devient le tout premier Ambassadeur de bonne volonté́ de l’Unicef au Burkina. 
Burkina: le gouvernement et ses partenaires vont injecter 5,2 milliards FCFA dans 12 projets afin de promouvoir l’agriculture contractuelle
Fichier électoral  : le top départ pour l'enrôlement du Centre donné, les équipes d'enrôlement vont officier sur la région du 23 juin au 9 juillet 2020
Burkina: lancement ce 23 juin 2020 des examens franco-arabes du CEP et BEPC. 12 500 candidats concernés par les deux examens.
Covid-19: le grand pèlerinage à la Mecque (Arabie saoudite) aura lieu, mais avec un nombre "très limité" de fidèles. 
Covid-19: le porte-parole du gouvernement, Remi Dandjinou annonce la réouverture prochaine des frontières terrestres et aériennes du Burkina

SOCIETE

Ils ont l'air d'espaces récréatifs bien aménagés pour servir de cadre de rencontre d'affaires, de retrouvailles pour savourer une bière en passant, ou tout simplement manger un morceau. 

Mais contrairement à ce que l'on pense, ces maquis installés anarchiquement dans la bande verte de l'arrondissement 9 ont trouvé d'autres moyens pour se faire de l’argent. Il s'agit de la transformation des hangars en chambres de passe (sap-sap). 

Ces actes sont une atteinte aux bonnes mœurs, et constituent des nids de maladies au regard du manque d'hygiène qui y règnent.

C'est pour combattre ce phénomène de chambres de passe spontanées à forte expansion dans le grand 9 que la police municipale, avec l'aval du maire Albert Bamogo et de son conseil municipal, a fait une descente musclée ce matin dans ces espaces à Ganbd Yaar pour mettre de l'ordre. 

Mais avant son intervention, la police municipale avait d'abord procédé à la sensibilisation, avant de donner un ultimatum de trois jours aux gérants de ces lieux pour qu'ils changent de pratiques, mais sans succès.

Ce geste de la police a été salué par les habitants riverains. Rappelons c'était une opération conjointe avec les policiers municipaux de l'arrondissement 3 de Ouagadougou.

SCRP