Aujourd'hui,
URGENT
Burkina: le président du Faso, chef suprême des armées, a réuni ce 23 mai 2020, une session du Conseil supérieur de la défense nationale. 
Guinée: décès à Conakry ce 22 mai 2020 à l’âge de 70 ans, du musicien Mory Kanté, connu pour son titre à succès "Yéké Yéké".  
Burkina: l’ppposition politique exige la levée du couvre-feu instauré depuis le 21 mars dernier dans le cadre de la lutte contre la Covid’1
Covid-19: Des taximen de Ouaga souhaitent faire passer le prix de la course de 300 à 500 FCFA à cause la limitation du nombre de passagers 
Eau: en 2019, le gouvernement a construit 506 km de réseau d’adduction d’eau potable et 188 bornes fontaines en milieu urbain (DSN/PM).
Santé: 150 médecins spécialistes, 500 généralistes, 50 pharmaciens généralistes et 10 pharmaciens spécialistes formés en 2019 (DSN/PM).
Santé: le gouvernement a réalisé 59 CSPS, normalisé 67 autres, lancé les travaux du CHR de Manga et inauguré le CHR de Ziniaré (DSN/PM). 
Burkina : 5 lycées professionnels -1 en finition-, 2 lycées techniques et 8 lycées scientifiques-2 en finition- réalisés en 2019 (DSN/PM). 
Education: 2 578 salles de classes dont 1 167 en cours de finition, réalisés au Burkina à fin 2019 (DSN/PM). 
Burkina: le secteur minier a connu l’entrée en activité de 3 nouvelles mines portant la production d’or à 50 tonnes en 2019 (DSN/PM).

SOCIETE

Rentrant chez elle au soir du 17 décembre 2019, dame Bambara Charlotte était loin d’imaginer qu’elle était suivie par des individus aux sombres desseins. Après avoir tourné dans une ruelle insuffisamment éclairée, elle sera violemment accostée par des individus qui n’hésiteront pas à la poignarder avant d’emporter sa moto de marque Sirus.

Intervenu au moment où les services de Police de la région du Centre étaient engagés dans des opérations spéciales de sécurisation des populations à l’occasion des fêtes de fin d’année 2019, cet incident a été immédiatement pris en charge par les fins limiers du service régional de la police judiciaire du Centre (SRPJ-Ouaga). Leurs investigations appuyées par la collaboration citoyenne de personnes de bonne foi ont permis l’interpellation des agresseurs de dame Bambara et la récupération de sa moto entre leurs mains.

Dans la même nasse du SRPJ-Ouaga sont tombés deux autres réseaux de malfaiteurs. Opérant à l’aide d’armes blanches et d’armes à feu, ces derniers avaient choisi le vol comme leur sport favori. Ces ambitions ont tourné court à la suite de leur interpellation et de la saisie de leurs butins composés en majorité d’ordinateurs portables, de motos et de stupéfiants.

Les éléments précurseurs, les binômes opérationnels, de même que les receleurs de ces trois réseaux méditent sur leur sort entre les mains de la justice depuis la matinée de ce 17 janvier 2020.

-Effectuer toujours les déclarations de vol pour les biens volés,

-Signaler les lieux de vente d’objets d’origine douteuse aux services de sécurité,

-Alerter les services de sécurité et le voisinage si vous remarquez une présence suspecte aux alentours de vos domiciles, commerces et lieux de travail, tels sont les conseils pratiques donnés par le Commissaire de Police Galbané Sayibou, Chef SRPJ-Ouaga, à l’occasion d’un point de presse tenu le 17 janvier 2020 relativement à la mise aux arrêts de ces trois groupes de malfaiteurs.

En rappel, le 1010, le 16 et le 17 sont les numéros verts mis à la disposition des populations pour signaler toute situation suspecte aux services de sécurité.

SOURCE: POLICE NATIONALE DU BURKINA