Aujourd'hui,
URGENT
Burkina Faso : Morgan Henry, un sergent-chef de Barkhane retrouvé mort dans son campement le 16 février. Cause inconnue, enquête ouverte. 
Burkina: Le Premier ministre, Christophe Dabiré, effectue, les 14 et 15 février 2020, une visite officielle dans la région du Sud-Ouest. 
Yagha: un Pasteur et des membres de sa famille -dont ses enfants- exécutés ce 13 février 2020  par des hommes armés non identifiés. 
Fada N'Gourma : 8 assaillants abattus et un autre capturé le 10 février 2020 dans l'attaque contre le poste de gendarmerie de Tanwalbougou.
Chine: le nombre de personnes contaminées par le coronavirus a dépassé 20 400, le virus a tué 425 personnes.  
USA: Le célèbre basketteur Kobe Bryant est mort dans un accident d'hélicoptère. Il était âgé de 41 ans.
Burkina: la suspension d’importation de certains produits a apporté 8 milliards de FCFA aux industries locales (AIB)
Mali: le gouvernement fixe les législatives à mars et avril 2020
Sahel: la France va envoyer des renforts supplémentaires au Sahel, en sus du renfort des 220 soldats annoncé à Pau
Burkina: la loi portant institution de Volontaires pour la défense de la Patrie (VDP) adoptée par l'Assemblée nationale

SOCIETE

Les acteurs du transport routier qui avaient décrété une grève illimité ont décidé de suspendre leur mot-d ‘ordre  après avoir été invité à échanger le 18 janvier 2020 avec le Premier ministre Christophe Dabiré. 

La grève avait été annoncée par les transporteurs routiers le mardi 14 janvier dernier. Ils reprochaient au gouvernement de freiner la mise en place d’une faîtière consensuelle. 

«Face aux tergiversations du premier responsable du ministère des Transports, pour l’efficacité de la mise en place de cette faîtière, qui, à notre sens, repose sur des raisons subjectives, nous membres des organisations socioprofessionnelles des transporteurs routiers du Burkina exigeons la tenue immédiate du congrès constitutif de la faîtière. Passé le délai du 15 janvier 2020, nous serons dans l’obligation à notre corps défendant d’observer un arrêt de trafic de tous les produits à destination du Burkina Faso, les livraisons, et le transport des voyageurs sur toute l’étendue du territoire jusqu’à la mise en place de notre faîtière qui est une source d’espoir pour nous», s’étaient-ils justifié. 

Ils ont finalement décidé de suspendre leur mot-d’ordre de grève illimitée face à la perspective de reprise des pourparlers pour la mise en place de la faîtière consensuelle.

Ils ont reçu une invitation du Premier ministre les conviant «les organisations socio professionnelles des transporteurs et chauffeurs routiers (…) à une rencontre d’échanges le 18 janvier 2020.»

L’ordre du jour: «la mise en place de la faîtière des transporteurs et la gestion du fret.»

A noter que le mot-d’ordre de grève illimitée le rencontrait pas l’assentiment de toutes les organisations socioprofessionnelles de transporteurs de marchandises diverses, d'hydrocarbures, de minerais et agrégats et société de transport de passagers voyageurs qui s’étaient, mercredi 15 janvier 2020, démarqués de la «grève en gestation» et demandé à l’ensemble des transporteurs routiers de poursuivre leurs activités normalement.

 

Sondage

Pour lutter contre le terrorisme, le maire de Ouagadougou propose à chaque Burkinabè de céder un mois de revenus à titre d’effort de guerre. Selon vous, cette proposition est:

OFFRE CANAL+

Rejoins-nous sur Facebook

ACTUELLEMENT DANS VOS KIOSQUES

NEWSLETTER

Abonnez vous à notre bulletin d'informations pour être quotidiennement informé