Aujourd'hui,
URGENT
Burkina: le président du Faso, chef suprême des armées, a réuni ce 23 mai 2020, une session du Conseil supérieur de la défense nationale. 
Guinée: décès à Conakry ce 22 mai 2020 à l’âge de 70 ans, du musicien Mory Kanté, connu pour son titre à succès "Yéké Yéké".  
Burkina: l’ppposition politique exige la levée du couvre-feu instauré depuis le 21 mars dernier dans le cadre de la lutte contre la Covid’1
Covid-19: Des taximen de Ouaga souhaitent faire passer le prix de la course de 300 à 500 FCFA à cause la limitation du nombre de passagers 
Eau: en 2019, le gouvernement a construit 506 km de réseau d’adduction d’eau potable et 188 bornes fontaines en milieu urbain (DSN/PM).
Santé: 150 médecins spécialistes, 500 généralistes, 50 pharmaciens généralistes et 10 pharmaciens spécialistes formés en 2019 (DSN/PM).
Santé: le gouvernement a réalisé 59 CSPS, normalisé 67 autres, lancé les travaux du CHR de Manga et inauguré le CHR de Ziniaré (DSN/PM). 
Burkina : 5 lycées professionnels -1 en finition-, 2 lycées techniques et 8 lycées scientifiques-2 en finition- réalisés en 2019 (DSN/PM). 
Education: 2 578 salles de classes dont 1 167 en cours de finition, réalisés au Burkina à fin 2019 (DSN/PM). 
Burkina: le secteur minier a connu l’entrée en activité de 3 nouvelles mines portant la production d’or à 50 tonnes en 2019 (DSN/PM).

SOCIETE

Le Centre International d’Evangélisation (CIE) a inauguré son temple Eglise des Nations/Tabernacle Bethel Israël (Eden/TBI), ce samedi 11 janvier 2020 à Ouagadougou. Ce temple qui se veut un cadre de prière, d’adoration et de réconfort a été inauguré en présence des autorités administratives, politiques dont l'ancien chef d'Etat burkinabè, Michel Kafando, autorités coutumières et des pasteurs venus de plusieurs pays.


Démarré le 19 avril 2018, il a fallu 20 mois de travaux pour la réalisation de l’Eglise des Nations /Tabernacle Béthel Israël. D’une capacité de 12 000 places, Eden/TBI est l'église siège du CIE/MIA qui comporte plus de 600 églises reparties au Burkina, en Afrique, en Europe et aux Etats-Unis d'Amérique. Le temple dispose des commodités techniques et technologiques modernes pour répondre aux besoins de retransmission en direct des activités sur la chaine Impact TV et sur les médias sociaux. Le temple est désormais dirigé par le Pasteur Hortense Karambiri qui a officiellement reçu l’Epée du Saint Esprit, la bible et les clés de l’église des mains du fondateur, Pasteur Mamadou Karambiri à l'occasion de cette cérémonie de dédicace.

Placée sous le signe de la sécurisation du Burkina le pasteur Mamadou Karambiri a indiqué que «nous allons intensifier les prières pour le Burkina Faso, pour que nous puissions vivre dans la paix, la réconciliation, dans l’amour et le pardon.» Pour lui, EDEN/TBI est un «oasis qui est là, pour que les gens viennent étancher leur soif, leur désir profond, caché en eux, qu’ils viennent se ressourcer, se réconforter et aussi recevoir des conseils qui permettent que leur vie soit impactée, transformée et changée.»

Le Pasteur Karambiri indique par ailleurs, que sa vision de l'histoire du Burkina est semblable à celle de église. Celle de rassembler les nations du monde pour l'écoute de la parole de Dieu et également d'être une tribune pour atteindre les nations du monde par la parole de Dieu, source du salut à tout point de vue : guérison, protection, prospérité, développement des nations, développement du Burkina Faso. "A partir de ce parallèle, disons que les attaques des groupes armés terroristes sont une réalité dans notre pays mais pas une vérité. La vérité, c'est la destinée que Dieu a préparé pour ce pays et elle s'accomplira. Mon souhait est que les Burkinabè se rassemble autour de l'essentiel : la paix, le développement socioéconomique du pays, la sauvegarde des intérêts supérieurs de la nation", implore-t-il. Eden/TBI se définit donc comme "l'Espace dédié à Dieu pour annoncer l'Evangile à toutes les Nations dans ce temps présent où la Bible reste Incontestable".

Occasion choisi également le pasteur Karambiri pour consacrer son fils Samuel Karambiri, pilote de formation, comme prédicateur laïc itinérant. Au nom du gouvernement burkinabè, le ministre des Affaires étrangères, Alpha Barry, a quant à lui, salué l’œuvre du pasteur Karambiri : «nous tenons à saluer le maître d’ouvrage qui est le pasteur Karambiri, pour son inspiration, sa vision, mais aussi la force qu’il a eue pour bâtir cette église. C’est l’occasion pour nous, de le remercier pour toutes les prières qu’il n’a jamais cessé de faire pour le Burkina, la paix et la sécurité.»