Aujourd'hui,
URGENT
Burkina: le tribunal militaire a condamné lundi 13 janvier 2020 les accusés à payer 947 279 507 FCFA aux victimes du putsch manqué de 2015.
Burkina: les autorités coutumières et religieuses «lancent un appel à l’union et à la cohésion nationale»
Burkina: le gouvernement crée la Brigade centrale de lutte contre la cybercriminalité pour lutter contre les infractions liées aux TIC
Brexit: les députés britanniques valident l'accord négocié par Boris Johnson
Burkina: 8 143 pèlerins burkinabè ont effectué le hadj 2019 au cours duquel six décès ont été constatés
Burkina: 233 heures de coupures d’électricité en 2018 contre 155h en 2017 (AIB)
Pétrole: la Chine ouvre son secteur pétrolier aux entreprises étrangères (RFI)
Angola: 41 morts dans des pluies torrentielles en moins de 24 heures (Africanews)
Togo: le président Faure Gnassingbé investi candidat par son parti pour la présidentielle du 22 février 2020
Irak: «Plus d'une douzaine de missiles» ont été tirés par l'Iran contre deux bases utilisées par l'armée américaine (Pentagone)

SOCIETE

Le «Programme contact emploi» fait parti des 10 projets dits de types nouveaux que le Fonds permanent pour le développement des collectivités territoriales (FPDCT) a lancé dans le cadre de sa décennie qui s'est ouverte en 2019. Ce programme selon Bruno S. Dipama, Directeur général du FPDCT, vise à ouvrir l'institution à tous les Burkinabè désireux d'avoir des stages. A la fin de la première vague dudit programme, une dizaine de stagiaires ont reçu leur attestation le jeudi 9 janvier 2020.


La philosophie derrière ce programme selon Bruno Dipama, est d'ouvrir le FPDCT aux étudiants et à tous les jeunes Burkinabè désireux d’avoir un stage. C’est donc par vague de 10 que les stagiaires sont reçus au sein de la structure qui œuvre pour une réelle décentralisation du Burkina Faso et du développement des collectivités territoriales. Ainsi, ce sont des stages de trois mois renouvelables une fois que ces jeunes ont effectués dans les différentes directions de la structure. C'est un DG très satisfait des six mois passés par ces impétrants au sein de son institution qui a à l'occasion, partager un pot avec les stagiaires, ses collaborateurs et les professionnels des médias.

Remise de cadeau au DG par les stagiaires

"Pour cette première vague, mes collaborateurs et moi-même sommes très satisfait de la production. Ce sont des jeunes qui sont venus pour apprendre mais aussi pour leur contribution à la viabilité du fonds. Que ce soit à la communication, la comptabilité, la gestion des ressources humaines, le domaine juridique, tout y est passé. Et nous avions accueilli des étudiants de différents niveaux. certains pour soutenir leur mémoire en Licence ou en Master. Nous sommes vraiment satisfait de leur participation puisqu'ils se confondaient parfois au personnel même du fonds parce qu'ayant épousé notre philosophie", a indiqué Bruno Dipama. Il a invité par ailleurs les récipiendaires, à aimer le travail bien fait mais également à cultiver la quête permanente de meilleures pratiques.

Mahamadi Kologo, Directeur des ressources humaines du FPDCT

«Le fonds a remarqué le désir d’apprendre de ces stagiaires qui veulent passer de la théorie à la pratique. Ils ont apporté beaucoup au fonds permanent », a déclaré le Directeur des ressources humaines, Mahamadi Kologo.

Judith Tchitou, porte-parole des stagiaires

Au nom des stagiaires, Judith Tchitou a indiqué leur sentiments de satisfactions et de remerciements à l’égard du FPDCT : «Le stage s’est bien déroulé. Nous sommes très émue et remercions le fonds.»

Sondage

Pour lutter contre le terrorisme, le maire de Ouagadougou propose à chaque Burkinabè de céder un mois de revenus à titre d’effort de guerre. Selon vous, cette proposition est:

OFFRE CANAL+

Rejoins-nous sur Facebook

ACTUELLEMENT DANS VOS KIOSQUES

NEWSLETTER

Abonnez vous à notre bulletin d'informations pour être quotidiennement informé