Aujourd'hui,
URGENT
Burkina: le président du Faso, chef suprême des armées, a réuni ce 23 mai 2020, une session du Conseil supérieur de la défense nationale. 
Guinée: décès à Conakry ce 22 mai 2020 à l’âge de 70 ans, du musicien Mory Kanté, connu pour son titre à succès "Yéké Yéké".  
Burkina: l’ppposition politique exige la levée du couvre-feu instauré depuis le 21 mars dernier dans le cadre de la lutte contre la Covid’1
Covid-19: Des taximen de Ouaga souhaitent faire passer le prix de la course de 300 à 500 FCFA à cause la limitation du nombre de passagers 
Eau: en 2019, le gouvernement a construit 506 km de réseau d’adduction d’eau potable et 188 bornes fontaines en milieu urbain (DSN/PM).
Santé: 150 médecins spécialistes, 500 généralistes, 50 pharmaciens généralistes et 10 pharmaciens spécialistes formés en 2019 (DSN/PM).
Santé: le gouvernement a réalisé 59 CSPS, normalisé 67 autres, lancé les travaux du CHR de Manga et inauguré le CHR de Ziniaré (DSN/PM). 
Burkina : 5 lycées professionnels -1 en finition-, 2 lycées techniques et 8 lycées scientifiques-2 en finition- réalisés en 2019 (DSN/PM). 
Education: 2 578 salles de classes dont 1 167 en cours de finition, réalisés au Burkina à fin 2019 (DSN/PM). 
Burkina: le secteur minier a connu l’entrée en activité de 3 nouvelles mines portant la production d’or à 50 tonnes en 2019 (DSN/PM).

SOCIETE

Le «Programme contact emploi» fait parti des 10 projets dits de types nouveaux que le Fonds permanent pour le développement des collectivités territoriales (FPDCT) a lancé dans le cadre de sa décennie qui s'est ouverte en 2019. Ce programme selon Bruno S. Dipama, Directeur général du FPDCT, vise à ouvrir l'institution à tous les Burkinabè désireux d'avoir des stages. A la fin de la première vague dudit programme, une dizaine de stagiaires ont reçu leur attestation le jeudi 9 janvier 2020.


La philosophie derrière ce programme selon Bruno Dipama, est d'ouvrir le FPDCT aux étudiants et à tous les jeunes Burkinabè désireux d’avoir un stage. C’est donc par vague de 10 que les stagiaires sont reçus au sein de la structure qui œuvre pour une réelle décentralisation du Burkina Faso et du développement des collectivités territoriales. Ainsi, ce sont des stages de trois mois renouvelables une fois que ces jeunes ont effectués dans les différentes directions de la structure. C'est un DG très satisfait des six mois passés par ces impétrants au sein de son institution qui a à l'occasion, partager un pot avec les stagiaires, ses collaborateurs et les professionnels des médias.

Remise de cadeau au DG par les stagiaires

"Pour cette première vague, mes collaborateurs et moi-même sommes très satisfait de la production. Ce sont des jeunes qui sont venus pour apprendre mais aussi pour leur contribution à la viabilité du fonds. Que ce soit à la communication, la comptabilité, la gestion des ressources humaines, le domaine juridique, tout y est passé. Et nous avions accueilli des étudiants de différents niveaux. certains pour soutenir leur mémoire en Licence ou en Master. Nous sommes vraiment satisfait de leur participation puisqu'ils se confondaient parfois au personnel même du fonds parce qu'ayant épousé notre philosophie", a indiqué Bruno Dipama. Il a invité par ailleurs les récipiendaires, à aimer le travail bien fait mais également à cultiver la quête permanente de meilleures pratiques.

Mahamadi Kologo, Directeur des ressources humaines du FPDCT

«Le fonds a remarqué le désir d’apprendre de ces stagiaires qui veulent passer de la théorie à la pratique. Ils ont apporté beaucoup au fonds permanent », a déclaré le Directeur des ressources humaines, Mahamadi Kologo.

Judith Tchitou, porte-parole des stagiaires

Au nom des stagiaires, Judith Tchitou a indiqué leur sentiments de satisfactions et de remerciements à l’égard du FPDCT : «Le stage s’est bien déroulé. Nous sommes très émue et remercions le fonds.»