Aujourd'hui,
URGENT
Covid-19: la vaccination des Burkinabè débutera dans la première semaine de juin 2021.
Santé : un premier lot de 115.000 doses de vaccins contre la Covid-19 est arrivé au Burkina Faso. 
Oudalan: les populations de Tin Akof se réfugient près du camp militaire après une attaque terroriste. 
Santé: l'OMS valide le vaccin chinois Sinopharm pour usage d'urgence contre la Covid-19. 
Sécurité alimentaire: le CILSS prévoit une saison pluvieuse humide pour la campagne agricole 2021-2022. 
Coopération: le président Xi Jinping réaffirme l’engagement de la Chine en faveur de la solidarité et de la coopération avec l’Afrique.
Politique: Alassane Bala Sakandé rejette un appel de jeunes pour sa candidature à la présidentielle 2025. 
Somalie: l’Union africaine a nommé l’ancien président du Ghana, John Mahama, au poste de Haut représentant. 
Football: la CAF décide du report des éliminatoires de la Coupe du monde de la Fifa Qatar 2022.
Yako : un enfant de près de 14 ans s’est donné la mort jeudi, par pendaison au secteur n°4 de Yako (AIB).  

SOCIETE

Dans la nuit du 20 au 21 décembre, l’opération Barkhane a mené une action d’opportunité contre un important groupe armé terroriste. Cette action a été conduite dans la région de Mopti au Mali.

Faisant suite à plusieurs renseignements d’opportunité récupérés les jours précédents, et ayant permis d’identifier plusieurs groupes terroristes en train de se rassembler dans cette région, cette opération a été déclenchée contre un important campement installé dans une zone densément boisée.

Guidé par un drone Reaper, un assaut héliporté a été réalisé de nuit par plusieurs dizaines de commandos appuyés par des hélicoptères Tigre.

Les combats se sont poursuivis jusqu’au matin, face à des combattants terroristes retranchés dans des bois difficilement pénétrables.

Le bilan provisoire de cette opération est de 33 terroristes mis hors de combat, de 4 pick-up saisis dont un équipé d’un canon anti-aérien, ainsi que de 4 motos et d’un grand volume d’armement dont des mitrailleuses lourdes.

L’opération a par ailleurs permis la libération de deux gendarmes maliens qui étaient retenus en otage depuis quelques semaines par les terroristes.

Conduite par les armées françaises, en partenariat avec les pays du G5 Sahel, l’opération Barkhane a été lancée le 1er août 2014. Elle repose sur une approche stratégique fondée sur une logique de partenariat avec les principaux pays de la bande sahélo-saharienne (BSS) : Burkina-Faso, Mali, Mauritanie, Niger, et Tchad. Elle regroupe environ 4 500 militaires dont la mission consiste à lutter contre les groupes armés terroristes et à soutenir les forces armées des pays partenaires afin qu’elles puissent prendre en compte cette menace.

Sources: État-major des armées

Droits : Ministère de la Défense