Aujourd'hui,
URGENT
Covid-19: la vaccination des Burkinabè débutera dans la première semaine de juin 2021.
Santé : un premier lot de 115.000 doses de vaccins contre la Covid-19 est arrivé au Burkina Faso. 
Oudalan: les populations de Tin Akof se réfugient près du camp militaire après une attaque terroriste. 
Santé: l'OMS valide le vaccin chinois Sinopharm pour usage d'urgence contre la Covid-19. 
Sécurité alimentaire: le CILSS prévoit une saison pluvieuse humide pour la campagne agricole 2021-2022. 
Coopération: le président Xi Jinping réaffirme l’engagement de la Chine en faveur de la solidarité et de la coopération avec l’Afrique.
Politique: Alassane Bala Sakandé rejette un appel de jeunes pour sa candidature à la présidentielle 2025. 
Somalie: l’Union africaine a nommé l’ancien président du Ghana, John Mahama, au poste de Haut représentant. 
Football: la CAF décide du report des éliminatoires de la Coupe du monde de la Fifa Qatar 2022.
Yako : un enfant de près de 14 ans s’est donné la mort jeudi, par pendaison au secteur n°4 de Yako (AIB).  

©CICR

SOCIETE

Ceci est un communiqué de presse du Comité international de la Croix rouge (CICR) sur la campagne de vaccination gratuite de plus de 400 000 têtes de bétail dans les provinces de l’Oudalan et du Soum (Région du Sahel).

Ouagadougou (CICR) – Entre le 1er novembre et le 15 décembre 2019, plus de 400 000 têtes de bétail ont été vaccinées dans les provinces de l’Oudalan et du Soum, au cours d’une campagne de vaccination gratuite organisée par le Comité international de la Croix-Rouge (CICR) avec le soutien de la Croix-Rouge Burkinabè. Situées dans la région du Sahel, ces provinces sont parmi les plus touchées par la violence armée qui sévit au Burkina Faso.

Au total, plus de 37 000 personnes, déplacées, réfugiées ou résidentes, ont pu faire vacciner leurs animaux dans les communes de Gorom-Gorom, Déou, Oursi et Djibo. « L’objectif de la campagne de vaccination est de protéger les animaux contre des maladies contagieuses, telles que la péripneumonie, la pasteurellose et la peste des petits ruminants », explique Mathew Kenyanjui, coordinateur du département de sécurité économique du CICR à Ouagadougou. Les taureaux, vaches, moutons et chèvres sont la principale source de revenu des populations de ces localités.

Les déplacements de populations dus à l’insécurité ont entraîné une grande pression sur les ressources naturelles, dans les communes d’accueil. Grâce à la mobilisation des auxiliaires locaux d’élevage, cette campagne a pu toucher des zones difficiles d’accès, augmentant ainsi le nombre de ménages bénéficiaires. 

C’est la septième année consécutive que le CICR conduit une campagne de vaccination d’animaux dans la région du Sahel du Burkina Faso. En 2020, le CICR envisage d’étendre la vaccination de bétail à la région de l’Est, qui abrite de grands couloirs de transhumance.

Dans la région du Sahel, le CICR intervient aussi dans les domaines de la santé, de l’eau et de l’assistance alimentaire aux populations déplacées. 

Informations complémentaires :

Innocent Parkouda, CICR Ouagadougou, tél. +22670019413, Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. 

Steven Anderson, CICR Abidjan, tél. +22509399404, Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Halimatou Amadou, chargée de relations publiques, Dakar, tél. +221781864687, Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.