Aujourd'hui,
URGENT
Mauritanie: le président du Faso, Roch Marc Christian Kaboré, prend part ce mardi 30 juin 2020 à à un sommet G5 Sahel-France. 
Tchad: le président Idriss Deby élevé au rang de Maréchal par les députés. 
Burkina: le gouvernement commande 2 700 tonnes de riz pour faire face à la crise humanitaire.
Santé: la République démocratique du Congo déclare la fin d'Ebola à l'est du pays. 
Burkina: le musicien Smarty devient le tout premier Ambassadeur de bonne volonté́ de l’Unicef au Burkina. 
Burkina: le gouvernement et ses partenaires vont injecter 5,2 milliards FCFA dans 12 projets afin de promouvoir l’agriculture contractuelle
Fichier électoral  : le top départ pour l'enrôlement du Centre donné, les équipes d'enrôlement vont officier sur la région du 23 juin au 9 juillet 2020
Burkina: lancement ce 23 juin 2020 des examens franco-arabes du CEP et BEPC. 12 500 candidats concernés par les deux examens.
Covid-19: le grand pèlerinage à la Mecque (Arabie saoudite) aura lieu, mais avec un nombre "très limité" de fidèles. 
Covid-19: le porte-parole du gouvernement, Remi Dandjinou annonce la réouverture prochaine des frontières terrestres et aériennes du Burkina

Image d'illustration

SOCIETE

Les Forces de défense et de sécurité (FDS) ont neutralisé, le 11 décembre, 15 terroristes dans les hameaux de culture de Kabonga, localité située à environ 20 kilomètres de Pama, chef-lieu de la province de la Kompienga, a appris l’AIB de sources sécuritaires. Une dépêche de l'Agence d'Information du Burkina.

Lors de cette opération, les FDS auraient démantelé une base de l’ennemi et saisi des armes, des munitions, des engins explosifs, des stupéfiants et des vivres. Selon les informateurs de l’AIB, l’armée a lancé une grande traque des terroristes qui s’en sont pris, ces derniers jours, aux populations de Nagré, de Natiaboani et des hameaux de culture environnants.

L’on se rappelle que les exactions des groupes armés dans ces localités qui jouxtent la zone de Kabonga, avaient entraîné un flux massif de populations vers la ville de Fada N’Gourma.Des déplacés avaient témoigné qu’en plus des assassinats, ces groupes armés s’adonnaient au pillage des vivres, fraîchement récoltés, mais aussi des bétails.