Aujourd'hui,
URGENT
Soum: le grand imam de la ville de Djibo a été enlevé ce mardi 11 août 2020 à la mi journée (infowakat.net). 
Sport: la jeunesse de Tampouy rend hommage au défunt journaliste Yannick Sankara à travers le tournoi "Génération consciente". 
Politique: la réception des dossiers de candidature à la présidentielle de 2020 au Burkina Faso fixée du 28 septembre au 3 octobre.
Burkina: un syndicat de journalistes dénonce des intimidations sur les travailleurs des médias publics. 
Culture: le Fonds de soutien du président du Faso aux acteurs culturels reçoit les dossiers de candidature à partir du 12 août 2020. 
Armée: 2250 nouveaux soldats présentés au drapeau le 7 août 2020, au camp militaire Ouezzin-Coulibaly de Bobo-Dioulasso.
Burkina: un rassemblement de soutien à Blaise Compaoré interdit à Ouagadougou. 
Agriculture: les parasites, notamment les chenilles légionnaires, ont été maîtrisés à 98% dans la region du Sud-Ouest (Directeur régional).
Covid-19: l’ambassade de Chine au Burkina offre 10 000 masques et 20 thermomètres au ministère de l’Education nationale.   
Burkina: la police met fin aux activités d’un réseau de présumés malfrats dans la ville de Ouaga détenant 509 cartes bancaires.   

SOCIETE

Les syndicats du secteur de la santé au Burkina Faso lèvent leur mot d’ordre de grève qu’ils devaient observer du 20 au 30 novembre 2019, a annoncé Remis Dandjinou, le ministre en Charge de la Communication et porte-parole du gouvernement au sortir du conseil des ministres de ce mercredi 20 novembre 2019. 

Quatre syndicats du secteur de la santé avaient appelé le personnel médical du Burkina Faso à observer une grève de dix jours allant du mercredi 20 novembre au samedi 30 novembre  2019. Ils exigeaient que leur ministère de tutelle respecte le calendrier d’application de la Fonction publique hospitalière qu’il a lui-même fourni et que les retenues «abusives» effectuées sur les salaires lors de la précédente grève ne sont pas rétablis.

Sur le dernier point, le ministre en charge de la Fonction publique, Seni Ouédraogo, leur avait assuré que «les retenues irrégulières de salaires seront remboursées», après un entretien avec les premiers responsables de ces quatre syndicats regroupés au sein de la Fédération des syndicats de la santé humaine du Burkina Faso (F-santé-BF) le 19 novembre. 

Dans un message circulant sur les réseaux sociaux, la faitière affirmait qu’ «au regard des garanties obtenues dans le dialogue avec le gouvernement, décide de la suspension de la grève à compter de ce jour 20 Novembre 2019 à 7h00. Des assemblées régionales et/ou locales permettront aux militants d'avoir de plus amples informations.»

Pour sa part, le gouvernement «se félicite de cet esprit de dialogue et remercie les acteurs du monde syndical de la santé. Il s'engage à trouver en discussion avec eux et les ministres concernés, une bonne conclusion des discussions qui sont en cours.»