Aujourd'hui,
URGENT
Afrique: 45 millions de personnes menacées par la famine en Afrique Australe
Médias: le Synatic annonce un sit-in (22 et 23 janvier) et une grève générale de 48 heures (du 29 au 30 janvier 2020)
Burkina: le tribunal militaire a condamné lundi 13 janvier 2020 les accusés à payer 947 279 507 FCFA aux victimes du putsch manqué de 2015.
Burkina: les autorités coutumières et religieuses «lancent un appel à l’union et à la cohésion nationale»
Burkina: le gouvernement crée la Brigade centrale de lutte contre la cybercriminalité pour lutter contre les infractions liées aux TIC
Brexit: les députés britanniques valident l'accord négocié par Boris Johnson
Burkina: 8 143 pèlerins burkinabè ont effectué le hadj 2019 au cours duquel six décès ont été constatés
Burkina: 233 heures de coupures d’électricité en 2018 contre 155h en 2017 (AIB)
Pétrole: la Chine ouvre son secteur pétrolier aux entreprises étrangères (RFI)
Angola: 41 morts dans des pluies torrentielles en moins de 24 heures (Africanews)

SOCIETE

Un militant de l’Organisation démocratique de la jeunesse du Burkina Faso (ODJ), Hama Barry, a été victime d’une tentative d’assassinat à Kaïbo, village situé à une dizaine de kilomètres de Manga, selon cette déclaration du Mouvement burkinabè des droits de l’homme et des peuples (MBDHP). Le mouvement s’inquiète des assassinats ou tentatives d’assassinats ciblés qui endeuillent des familles burkinabè ces derniers temps. 

«Dans la nuit du 10 au 11 octobre 2019, aux environs de quatre (4) heures du matin, des individus armés ont fait irruption dans la cour de BARRY Hama, paysan domicilié à Kaïbo, village situé à une dizaine de kilomètres de Manga. 

Militant de l’Organisation Démocratique de la Jeunesse du Burkina Faso (ODJ), BARRY Hama était absent de chez lui lorsque des individus armés et cagoulés ont fait irruption à son domicile. 

Selon les témoignages recueillis, ces individus au nombre de quatorze (14), venus à bord de trois (3) véhicules (personnels), ont garé à environ cinq cent (500) mètres de la cour, avant de pénétrer par effraction au domicile de BARRY Hama, avec la ferme intention, selon leurs propres aveux, de l’enlever puis de l’éliminer. Constatant son absence, ils ont emporté avec eux son fusil et sa photo d’identité. 

Après leur forfait, ces escadrons de la mort ont proféré des menaces contre ses voisins. Par la suite, ils ont obligé l’épouse de BARRY à les suivre jusqu’à leurs véhicules avant de la relâcher.

Ces faits rappellent et illustrent les cas d’assassinats ciblés que le MBDHP a toujours dénoncés. L’on se souvient des assassinats de CISSE Fahadou et BALIMA Hama, militants de l’ODJ tués le 31 mai 2019 à cinq (5) kilomètres de Sebba dans la province du Yagha, alors qu’ils se rendaient à une rencontre avec le Haut-Commissaire de ladite province. Depuis, l’autopsie des corps des victimes a été refusée par le gouvernement. 

Aussi, gardons-nous fraîchement en mémoire, la tentative d’assassinat dans la nuit du 18 octobre 2019 contre la personne de Ousmane OUEDRAOGO, Secrétaire général adjoint de l’Alliance Police Nationale (APN), ainsi que l’assassinat de Wendbenedo René NIKIEMA, chargé de communication de l’Association des Investisseurs en Trading (AIT) qui a, malheureusement, succombé à ses blessures le 31 octobre 2019, suite à une agression à l’arme à feu le 27 octobre 2019, par un individu non encore identifié. 

Ces assassinats et tentatives d’assassinats ciblés sont lourds de dangers. Le plus inquiétant est l’inaction du pouvoir MPP, qui fait la sourde oreille malgré les multiples alertes et interpellations du MBDHP et d’autres organisations de la société civile. 

C’est pourquoi, la section du MBDHP du Zoundwéogo, fidèle à sa tradition et constant dans sa triple mission de promotion, de protection et de défense des droits de l’Homme:

1. Condamne fermement la tentative d’assassinat contre BARRY Hama, tous les autres assassinats et tentatives d’assassinats ciblés dont ceux ici évoqués, ainsi que l’existence et les actions d’escadrons de la mort dans notre pays ; 

2. Appelle les autorités politiques, judiciaires et administratives :

o à prendre toutes les dispositions nécessaires pour assurer la sécurité de BARRY Hama, des membres de sa famille, ainsi que de toute autre personne de son entourage qui se sentirait  menacée ;

o à identifier, arrêter et juger les commanditaires et les exécutants de cette tentative d’assassinat ;

o à garantir, de façon générale, la sécurité des personnes et de leurs biens sur toute l’étendue du territoire national.

NON AUX ESCADRONS DE LA MORT !

HALTE AUX ASSASSINATS CIBLÉS ET DE MASSE AU BURKINA !»

Manga, le 02 novembre 2019

Le bureau de la section

 

 

Sondage

Pour lutter contre le terrorisme, le maire de Ouagadougou propose à chaque Burkinabè de céder un mois de revenus à titre d’effort de guerre. Selon vous, cette proposition est:

OFFRE CANAL+

Rejoins-nous sur Facebook

ACTUELLEMENT DANS VOS KIOSQUES

NEWSLETTER

Abonnez vous à notre bulletin d'informations pour être quotidiennement informé