Aujourd'hui,
URGENT
Soum: le grand imam de la ville de Djibo a été enlevé ce mardi 11 août 2020 à la mi journée (infowakat.net). 
Sport: la jeunesse de Tampouy rend hommage au défunt journaliste Yannick Sankara à travers le tournoi "Génération consciente". 
Politique: la réception des dossiers de candidature à la présidentielle de 2020 au Burkina Faso fixée du 28 septembre au 3 octobre.
Burkina: un syndicat de journalistes dénonce des intimidations sur les travailleurs des médias publics. 
Culture: le Fonds de soutien du président du Faso aux acteurs culturels reçoit les dossiers de candidature à partir du 12 août 2020. 
Armée: 2250 nouveaux soldats présentés au drapeau le 7 août 2020, au camp militaire Ouezzin-Coulibaly de Bobo-Dioulasso.
Burkina: un rassemblement de soutien à Blaise Compaoré interdit à Ouagadougou. 
Agriculture: les parasites, notamment les chenilles légionnaires, ont été maîtrisés à 98% dans la region du Sud-Ouest (Directeur régional).
Covid-19: l’ambassade de Chine au Burkina offre 10 000 masques et 20 thermomètres au ministère de l’Education nationale.   
Burkina: la police met fin aux activités d’un réseau de présumés malfrats dans la ville de Ouaga détenant 509 cartes bancaires.   

SOCIETE

Hier mercredi 16 octobre, le monde entier à travers l'Organisation des Nations unies pour l'alimentation et l'agriculture (FAO) a célébré la 39e journée mondiale de l'alimentation sous le thème « Agir pour l'avenir, une alimentation saine pour un monde Faim zéro ». Au Burkina Faso,  l'ONG Hunger Free World a célébré cette journée dans la ville de Ouagadougou à travers la distribution  des flyers au niveau des ronds-points de la Patte d'oie et des Nations unies.

Pour célébrer cette journée, l'ONG Hunger Free Word s'est retrouvée à deux endroits (Rond-point de la Patte d'oie et des Nations unies) de la ville de Ouagadougou pour, selon le chargé de programme Gueswendé Joël Ouédraogo, sensibiliser le public et interpeller les dirigeants sur les questions de la faim et de la pauvreté. Pourquoi précisément le choix de ces deux sites : M.  Ouédraogo explique que le site du rond-point des Nations unies est une place symbole et aussi,  parce que les deux Ronds-points sont les plus fréquentés de la ville de Ouagadougou « où on peut toucher plus de public ».

« Nous profitons de cette masse qui passe au niveaux de ces deux ronds-points pour interpeller tout le monde que l'affaire de l'alimentation  saine pour tous n'est pas seulement de la responsabilité de l'Etat mais celle de toute la société. Que cela soit au niveau des familles, des communautés locales, du secteur privé, des OSC, des ONG,  tout le monde doit s'engager à ce que la réalisation du droit à l'alimentation soit une réalité au Burkina Faso » a indiqué le chargé  de programme.

Et de préciser que l'objectif  recherché à travers cette distribution des flyers est « que tout le monde s'engage à ce qu'il y ait une alimentation saine pour tous, à ce que le droit à l'alimentation soit une réalité au Burkina Faso ». Hunger Free World dit exhorter les autorités du pays à adopter l'avant-projet de la nouvelle Constitution dans lequel est inscrit le droit à l'alimentation. « Nous voulons que la Constitution soit adoptée pour que nous puissions gagner un instrument  juridique  pour pouvoir défendre le doit à l'alimentation », affirme M. Ouédraogo. 

Afin de trouver des solutions idoines pour une alimentation saine au Burkina Faso, de concert avec l'exécutif, l'Ong Hunger Free World a eu des rencontres avec l'Assemblée nationale, a animé des panels et organisé des ateliers-débats.