Aujourd'hui,
URGENT
Burkina: la suspension d’importation de certains produits a apporté 8 milliards de FCFA aux industries locales (AIB)
Mali: le gouvernement fixe les législatives à mars et avril 2020
Sahel: la France va envoyer des renforts supplémentaires au Sahel, en sus du renfort des 220 soldats annoncé à Pau
Burkina: la loi portant institution de Volontaires pour la défense de la Patrie (VDP) adoptée par l'Assemblée nationale
Burkina: le document de Politique de Sécurité nationale remis au président du Faso
Afrique: 45 millions de personnes menacées par la famine en Afrique Australe
Médias: le Synatic annonce un sit-in (22 et 23 janvier) et une grève générale de 48 heures (du 29 au 30 janvier 2020)
Burkina: le tribunal militaire a condamné lundi 13 janvier 2020 les accusés à payer 947 279 507 FCFA aux victimes du putsch manqué de 2015.
Burkina: les autorités coutumières et religieuses «lancent un appel à l’union et à la cohésion nationale»
Burkina: le gouvernement crée la Brigade centrale de lutte contre la cybercriminalité pour lutter contre les infractions liées aux TIC

©MCRP

SOCIETE

La cuvée 2019 de l'Institut des sciences et techniques de l’information et de la communication (ISTIC) a effectué sa sortie officielle ce samedi 12 octobre 2019.

Cette nouvelle promotion, forte de 112 stagiaires, enregistre notamment la sortie de la toute première cohorte des étudiants de la filière communication. A ces premiers communicants, au nombre de 34, s’ajoutent 57 journalistes et 21 professionnels des techniques et technologies des médias. En somme, ce sont 47 assistants (BAC+2) et 65 conseillers (Licence+2) en sciences et techniques de l’information et de la communication qui viennent d'achever leur formation au sein de l'ISTIC.

Baptisée “SYNERGIE”, cette dernière promotion a choisi pour parrain, le président de l’Assemblée nationale, Alassane Bala Sakande. Et pour le porte-parole des impétrants, Paul Sawadogo, ce nom de baptême témoigne de l’engagement de l’ensemble de la promotion à rester solidaire dans la désormais vie professionnelle qui s’ouvre.

Quant au choix du parrain, il repose, dit-il, sur l’énergie et l’abnégation au travail d'un homme déterminé pour la cause des médias. “Honoré” d’être choisi comme leur parrain, Alassane Sakande a salué le “courage” et la “folie” des nouveaux communicants pour le choix de cette profession dans un monde en perpétuelle mutation. Au nombre des défis auxquels les futurs journalistes, eux, feront face, le parrain a notamment souligné la question du traitement de l’information dans le contexte sécuritaire. Il a par ailleurs salué le nom de baptême de la promotion et les a, d’ores et déjà, invités à travailler avec professionnalisme et sagesse.

Face au ministre en charge de l’économie numérique, Hadja Ouattara/Sanon, représentant son collègue de la communication, Paul Sawadogo a plaidé pour l’ouverture d’un concours d’intégration afin d’absorber les compétences disponibles sur le marché du travail.

Créé en mai 1974 sous la dénomination de Centre d’enseignement professionnel(CEP), l’ISTIC est la première école de formation en journalisme au Burkina Faso.

DCPM/Ministère de la communication et des relations avec le Parlement

 

Sondage

Pour lutter contre le terrorisme, le maire de Ouagadougou propose à chaque Burkinabè de céder un mois de revenus à titre d’effort de guerre. Selon vous, cette proposition est:

OFFRE CANAL+

Rejoins-nous sur Facebook

ACTUELLEMENT DANS VOS KIOSQUES

NEWSLETTER

Abonnez vous à notre bulletin d'informations pour être quotidiennement informé