Aujourd'hui,
URGENT
Afrique: 45 millions de personnes menacées par la famine en Afrique Australe
Médias: le Synatic annonce un sit-in (22 et 23 janvier) et une grève générale de 48 heures (du 29 au 30 janvier 2020)
Burkina: le tribunal militaire a condamné lundi 13 janvier 2020 les accusés à payer 947 279 507 FCFA aux victimes du putsch manqué de 2015.
Burkina: les autorités coutumières et religieuses «lancent un appel à l’union et à la cohésion nationale»
Burkina: le gouvernement crée la Brigade centrale de lutte contre la cybercriminalité pour lutter contre les infractions liées aux TIC
Brexit: les députés britanniques valident l'accord négocié par Boris Johnson
Burkina: 8 143 pèlerins burkinabè ont effectué le hadj 2019 au cours duquel six décès ont été constatés
Burkina: 233 heures de coupures d’électricité en 2018 contre 155h en 2017 (AIB)
Pétrole: la Chine ouvre son secteur pétrolier aux entreprises étrangères (RFI)
Angola: 41 morts dans des pluies torrentielles en moins de 24 heures (Africanews)

SOCIETE

L'Organisation démocratique de la jeunesse (ODJ) et d’autres organisations de la société civile organisent les 11 et 12 octobre 2019 à Ouagadougou la 4e  édition des journées anti-impérialistes sous le thème : «Impérialisme et terrorisme en Afrique: causes et perspectives pour les peuples en lutte pour leur libération nationale et sociale ». La manifestation vise à renforcer la solidarité internationale entre les peuples d'Afrique en lutte pour leur libération nationale et sociale. Le comité d'organisation était face à la presse ce mercredi 2 octobre 2019 à Ouagadougou.

Selon le président de cette Organisation, Gabin Korbéogo, le choix de ce thème se justifie par l'actualité internationale, africaine et nationale marquée par une crise sociopolitique, économique et surtout sécuritaire. A l'entendre, depuis les années 1980, d'anciennes rivalités entre les puissances impérialistes n'en finissent pas, au contraire elles s'exacerbent d'où les conflits à travers le monde notamment en Asie et en Afrique. Pour lui, la principale source de ces tensions guerrières est l'approfondissement de la crise du système capitaliste qui engendre des tensions et oppose les différentes puissances impérialistes, les monopoles et les nouveaux candidats au monopole que sont la Chine, l'Inde, le Brésil et la Turquie, entre autres. La multiplication des accords de coopération économique et militaire ne sont que des pistes pour le partage de territoires d'influence, à en croire le conférencier. « Pour le partage de territoires d'influence et leur repositionnement géostratégique, les puissances impérialistes multiplient les accords de coopération économique et militaire, signés de façon clandestine ou lors des sommets » avance M. Korbéogo.

Il soutient par ailleurs que le terrorisme au Sahel est une continuation de cette politique impérialiste. Il faut donc indique M. Korbéogo, une meilleure compréhension du développement du phénomène au Burkina. « Nous pensons qu'une meilleure compréhension du développement du terrorisme au Burkina Faso doit également prendre en compte le contexte géostratégique, la situation socio-économique ainsi que les contradictions internes entre les différentes forces politiques pour le contrôle de l'appareil d'Etat », préconise-t-il. Et, c'est cet aspect (Ndlr : le contexte géostratégique, sociopolitique ainsi que les contradictions internes entre les différentes forces politiques) qui sera abordé au cours de ces journées anti-impérialistes.

Aussi, l'implantation de bases militaires étrangères notamment américaines et françaises au Burkina a également été abordée. Pour le président de l'ODJ, ces présences ne visent rien d'autre que la convoitise des richesses minières et stratégiques du Burkina que sont l'or, l'uranium et le pétrole et attisent les rivalités entre les puissances économiques. Ce qui explique, selon lui, leur incapacité à faire reculer les attaques terroristes. 

A travers une marche-meeting qui se tiendra le samedi 12 octobre, un concours de créativité artistique sur le thème de la présente édition, un concert et un panel, ces journées anti-impérialistes vont se dérouler le vendredi 11 et le samedi 12 octobre prochain à Ouagadougou et vont permettre de renforcer la solidarité entre les peuples d'Afrique en lutte pour leur libération nationale et sociale.

 

Sondage

Pour lutter contre le terrorisme, le maire de Ouagadougou propose à chaque Burkinabè de céder un mois de revenus à titre d’effort de guerre. Selon vous, cette proposition est:

OFFRE CANAL+

Rejoins-nous sur Facebook

ACTUELLEMENT DANS VOS KIOSQUES

NEWSLETTER

Abonnez vous à notre bulletin d'informations pour être quotidiennement informé