Aujourd'hui,
URGENT
Burkina: une croissance de 6,5% en moyenne annuelle attendue sur la période 2021-2022, sous l’impulsion du secteur tertiaire (+7,8% et 7,6%
Burkina: le déficit global base engagement se situe à 254,0 milliards de FCFA contre 381,7 milliards de FCFA en 2018 (-33,5%).  
Burkina: 1 598,1 milliards de FCFA  de recettes mobilisés à fin octobre 2019 contre 1 412,0 milliards de FCFA à la même période en 2018 (+1
Burkina : l’activité économique enregistre pour 2019 une croissance de 6,0% contre 6,8% en 2018 (Conseil des ministres).
Burkina: le gouvernement adopte un décret portant prorogation de la période de révision des listes électorales biométriques au titre de l’a
Burkina: le parti politique "Le Faso Autrement" admis au sein du Réseau Libéral Africain en qualité de membre observateur. 
Burkina: l’opposition politique dénonce "l’activisme politique" du Médiateur du Faso et interpelle le chef de l'Etat. 
Burkina: les agents des péages annoncent une grève du 27 février au 1er mars 2020. 
Burkina: plus d’un milliard de dollars, c’est le montant que la Banque mondiale entend apporter pour soutenir les efforts de développement.
Burkina: la Banque mondiale accorde une enveloppe supplémentaire de 700 millions de dollars pour faire face au défi sécuritaire.   

image d'archives/CEP 2018

SOCIETE

Le ministre de l'éducation nationale, de l'alphabétisation et de la promotion des langues nationales, Pr Stanislas Ouaro, a procédé le mardi 3 septembre 2019 à Kaya au lancement officiel de la session spéciale des examens du CEP, du BEPC et du Bac, session de 2019 au profit des candidats des zones à forts défis sécuritaires. Il avait à ses côtés, Casimir B. SEGHDA, Gouverneur du Centre-nord et du Président du conseil régional et des Corps constitués de la région.

Après la tenue réussie de la session ordinaire des examens de 2019, le cap était mis pour la réussite de la session spéciale des examens du CEP, du BEPC et du Bac. Au total 1644 candidats qui n'avaient pu prendre part aux sessions de juin du fait de l'insécurité dans leurs contrées respectives, ont pris part à cette session.

Après avoir donné le top départ national matérialisé par l'ouverture de l'enveloppe de l'épreuve de rédaction, le Pr Stanislas Ouoro s'est dit satisfait du pari tenu. Regrouper autant de candidats, leur dispenser des cours de rattrapage et organiser comme il se doit leur examen afin qu'ils aient aussi leur chance de poursuivre leur cursus scolaire normal dans un tel contexte est une preuve manifeste du gouvernement d'asseoir un système éducatif résilient et il en veut pour preuve la création du secrétariat technique de l'éducation en situation d'urgence.

1306 candidats iront à la conquête du CEP dans 5 villes soit Djibo, Fada, Gorom-Gorom , Kaya, et Ouahigouya, 330 au BEPC dans les villes de Fada et Gorom-Gorom , et enfin pour le Bac , 8 candidats regroupés dans le centre unique de Ouagadougou soit au total 1644 candidats.

Tout en souhaitant beaucoup de réussites aux candidats, le ministre a saisi l'opportunité pour réitérer ses vifs remerciements à l'ensemble des partenaires techniques et financiers, aux gouverneurs des régions et du monde éducatif dont le précieux concours a permis de tenir la session spéciale à la satisfaction de tous.

DCPM/MENAPLN

 

 

Sondage

Pour lutter contre le terrorisme, le maire de Ouagadougou propose à chaque Burkinabè de céder un mois de revenus à titre d’effort de guerre. Selon vous, cette proposition est:

OFFRE CANAL+

Rejoins-nous sur Facebook

ACTUELLEMENT DANS VOS KIOSQUES

NEWSLETTER

Abonnez vous à notre bulletin d'informations pour être quotidiennement informé