Aujourd'hui,
URGENT
Burkina: Bamory Ouattara remplace Nabi Issa Coulibaly à la tête de La Poste (conseil des ministres). 
Ouagadougou: 2 bus touchés par les flammes le 24 février dans un incendie sur le nouveau site de la Direction générale de la police municipale.
Sanmatenga: 3 policiers et 1 civil tués le 24 février dans une embuscade tendue par des individus armés sur l’axe Pissila-Gibga.  
Ouahigouya : le corps sans vie d’un attaché d'éducation retrouvé après une attaque terroriste le 22 février dans le village de Samboulga. 
Burkina: une croissance de 6,5% en moyenne annuelle attendue sur la période 2021-2022, sous l’impulsion du secteur tertiaire (+7,8% et 7,6%
Burkina: le déficit global base engagement se situe à 254,0 milliards de FCFA contre 381,7 milliards de FCFA en 2018 (-33,5%).  
Burkina: 1 598,1 milliards de FCFA  de recettes mobilisés à fin octobre 2019 contre 1 412,0 milliards de FCFA à la même période en 2018 (+1
Burkina : l’activité économique enregistre pour 2019 une croissance de 6,0% contre 6,8% en 2018 (Conseil des ministres).
Burkina: le gouvernement adopte un décret portant prorogation de la période de révision des listes électorales biométriques au titre de l’a
Burkina: le parti politique "Le Faso Autrement" admis au sein du Réseau Libéral Africain en qualité de membre observateur. 

SOCIETE

L'Organisation démocratique de la jeunesse (ODJ), le Collectif contre l'impunité et la stigmatisation des communautés (CISC) et d’autres associations de la Société civile ont fait une marche «silencieuse» ce samedi 17 août 2019 à Ouagadougou pour réclamer l’autopsie des corps de deux de leurs camarades «assassinés» et admis à la morgue de l’hôpital de Bogodogo depuis le 28 juin 2019 après avoir séjourné à la morgue de l’hôpital de Dori pendant presqu’un mois.


Les faits remontent au 31 mai 2019 où selon les responsables de l’ODJ, Fahadou Cissé et Hama Balima, deux responsables de l’organisation au niveau de la province du Yagha, auraient été «assassinés» alors qu’ils se rendaient à une audience accordée par le Haut-Commissaire de la province du Yagha. Pour l’ODJ, ceux qui ont commis cet acte «lâche et barbare» croyaient pouvoir faire peur à l’organisation et à ses militants. «Nous devons leur opposer une riposte à la hauteur de leur forfaiture afin que plus jamais, un leader d’opinion ne soit inquiété pour ses prises de position», disent-ils.

A travers cette marche «silencieuse», l’ODJ entend interpeller les autorités administratives et judiciaires à prendre toutes les dispositions dans les plus brefs délais pour l’autopsie des corps de leurs camarades et de faire toute la lumière autour de cet incident.

Sondage

Pour lutter contre le terrorisme, le maire de Ouagadougou propose à chaque Burkinabè de céder un mois de revenus à titre d’effort de guerre. Selon vous, cette proposition est:

OFFRE CANAL+

Rejoins-nous sur Facebook

ACTUELLEMENT DANS VOS KIOSQUES

NEWSLETTER

Abonnez vous à notre bulletin d'informations pour être quotidiennement informé