Aujourd'hui,
URGENT
Cyclisme: Le Burkinabè Bachirou Nikiéma remporte le grand prix de la ville d'Abidjan
Cédéao: Mise en place d'un plan quinquennal de lutte contre le terrorisme d'un montant de près 596 milliards de FCFA
Cyclisme: le Burkinabè Paul Daumont remporte le tour cycliste international de Côte d'Ivoire
Cameroun: le président Paul Biya convoque "un grand dialogue national" sur la crise au Cameroun anglophone
RDC: déraillement meurtrier d’un train dans le Tanganyika, plus de 50 morts
Burkina: des organisations syndicales se démarquent de la journée nationale de protestation initiée par l'Unité d'action populaire
Burkina:  l’UPC invite le gouvernement «à reprendre sans délai les négociations avec les syndicats de la santé»
Cameroun: deux ans de prison pour Mamadou Mota, le numéro deux du MRC
Etats-Unis: Donald Trump annonce la démission de son conseiller à la sécurité John Bolton pour plusieurs désaccords
Sécurité: signature d’un protocole d’accord entre le ministère de la sécurité burkinabè et Interpol

SOCIETE

A Bogandé, dans l’est du Burkina Faso, des centaines de personnes ont manifesté ce lundi pour exiger le bitumage de la route Taparko-Bogandé-Fada, selon l’Agence d’informations du Burkina (AIB). 


En damant le macadam, les marcheurs entendaient dire «non aux multiples pertes en vie humaine dues au mauvais état de la route, de ses ponts (Sirba et Manni), aux longues heures de route et au coût élevé du transport», réentendre le porte-parole des plaignants, Ali Bourgou.

Cette marche pacifique, qui s’est déroulée dans les quatre principales communes jouxtant la RN 18 (Bogandé, Piéla, Bilanga et Manni) est la deuxième : le 11 mars 2016, les populations de la Gnagna avaient déjà marché pour réclamer le bitumage de la même voie. Elle intervient au lendemain d’une marche similaire organisée à Fada N’Gourma dimanche pour réclamer le bitumage de la route Fada-Koupéla Fait remarquer l’AIB. Si rien n'est fait dans les prochains jours, les populations promettent de se référer directement au président du Faso Roch Kaboré pour se faire entendre, a ajouté M. Bourgou.

Sondage

La Fédération burkinabè de football a choisi de confier le poste de sélectionneur des Etalons "A" à Kamou Malo, faisant ainsi confiance à l’expertise nationale. Cette décision, selon vous, est:

OFFRE CANAL+

Rejoins-nous sur Facebook

ACTUELLEMENT DANS VOS KIOSQUES

NEWSLETTER

Abonnez vous à notre bulletin d'informations pour être quotidiennement informé