Aujourd'hui,
URGENT
Mauritanie: le président du Faso, Roch Marc Christian Kaboré, prend part ce mardi 30 juin 2020 à à un sommet G5 Sahel-France. 
Tchad: le président Idriss Deby élevé au rang de Maréchal par les députés. 
Burkina: le gouvernement commande 2 700 tonnes de riz pour faire face à la crise humanitaire.
Santé: la République démocratique du Congo déclare la fin d'Ebola à l'est du pays. 
Burkina: le musicien Smarty devient le tout premier Ambassadeur de bonne volonté́ de l’Unicef au Burkina. 
Burkina: le gouvernement et ses partenaires vont injecter 5,2 milliards FCFA dans 12 projets afin de promouvoir l’agriculture contractuelle
Fichier électoral  : le top départ pour l'enrôlement du Centre donné, les équipes d'enrôlement vont officier sur la région du 23 juin au 9 juillet 2020
Burkina: lancement ce 23 juin 2020 des examens franco-arabes du CEP et BEPC. 12 500 candidats concernés par les deux examens.
Covid-19: le grand pèlerinage à la Mecque (Arabie saoudite) aura lieu, mais avec un nombre "très limité" de fidèles. 
Covid-19: le porte-parole du gouvernement, Remi Dandjinou annonce la réouverture prochaine des frontières terrestres et aériennes du Burkina

SOCIETE

Du 25 au 27 juillet prochain aura lieu à Ouagadougou , le 14e  congrès de l'Union nationale des établissements d'enseignement privés laïc (UNEEP-L) qui servira de cadre au renouvellement des instances de l'Union. L'information a été donnée dans la soirée du vendredi 19 juillet dernier au cours d'une conférence de presse tenue au siège de l'Union à Ouagadougou.

« Les défis du système éducatif burkinabè: la contribution de l'UNEEP-L »: c'est au tour de ce thème que les plus de 400 fondateurs et fondatrices membres de l'Union venant des 13 régions du pays mèneront les discussions. Selon le président du comité d'organisation, Désiré Nakoulma, ce congrès offrira ainsi l'opportunité aux fondateurs et fondatrices, représentant environ 800 établissements privés d'enseignement du préscolaire, du primaire, du secondaire général et technique et du supérieur, de faire un diagnostic de l'enseignement privé laïc dans l'optique de consolider les acquis et de développer de nouvelles perspectives de promotion du système éducatif aux côtés de l'État. D'où, le choix du présent thème. Car, à entendre le président du comité d'organisation, les établissements privés d'enseignement ont capitalisé de nombreux acquis mais, à l'instar de l'ensemble du système éducatif burkinabè, ils restent confrontés à de nombreux défis.

Une panoplie d'activités ponctuera ce 14ème congrès. Le premier jour du congrès sera consacré évidemment à la cérémonie d'ouverture marquée par une conférence inaugurale et des panels sur le thème dudit congrès. 

Le deuxième jour quant à lui, c'est-à-dire, le vendredi 25 juillet, aura comme activités la présentation et l'adoption des rapports et des travaux en commission. Le samedi 27 juillet, dernier jour du congrès sera acté par la lecture et l'adoption du rapport général des travaux, des recommandations et des résolutions. 

En outre, il y aura l'élection du président et du nouveau bureau exécutif national de l'UNEEP-L. Enfin, le tout sera couronné par une cérémonie de clôture qui connaîtra des distinctions honorifiques des membres méritants, le discours du président élu, entre autres. Ce 14ème congrès est placé sous le co-parrainage du ministre en charge de l'Education nationale et de celui en charge de l'Enseignement supérieur. 

L'UNEEP-L est la structure faîtière des établissements d'enseignement privés laïc du Burkina Faso. Elle regroupe les écoles du préscolaire, du primaire, du post-primaire, du secondaire général et technique et du supérieur. Elle a pour but de contribuer à la promotion et au renforcement des établissements d'enseignement privés laïc par la défense des intérêts professionnels, économiques, sociaux et moraux de ses membres.